Regions > Poitou-Charentes > Charente Maritime > Puits de l’Auture

Puits de l’Auture

Sujets de l'article : Royan , Seconde Guerre Mondiale , ww2

Tout comme le pont du diable, le puits de l’Aulure est une curiosité géologique qui a nourri nombre de légendes. Son existence est attestée dans les écrits depuis 1096 et est associée souvent à la chasse aux loups durant le Moyen-Age.

Situé au milieu des cabanes de pêche au carrelet, le puits de l’Auture est un petit gouffre creusé au fil du temps par la mer et qui a dégagé au fil du temps une arche par laquelle la mer vient frapper la côte.

Dans les écrits elle a été identifiée par le nom de Fossa lupatura (cartulaire de Vaux) ou par le nom de « fosse loubière ».

L’histoire raconte que  le seigneur de Didonne et de Royan (dont le sceau de 1227 arbore un loup)  l’utilisait dans ses battues contre les loups pour les précipiter dans la mer.

En 1897, quand la ligne de Tramway entre Pontaillac et la Grande côte est mise en service, il propose un arrêt à proximité du puits de l’Auture et permet aux touristes de d’y rendre très facilement. Plus tard lors de la seconde guerre mondiale, quand les allemands investissent la côte charentaise, ils installent juste derrière le « puits » trois plateformes de canon, dont on peut voir encore aujourd’hui les vestiges (position codée Gi 14).

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

1 commentaire sur “Puits de l’Auture

    […] mais surtout un environnement naturel remarquable comme ses conches, le sentier des douaniers, la puits de l’Auture ou le pont du diable. Les falaises qu’on retrouve autour des Conches de Saint-Palais-sur-Mer […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.