Architecture > Monuments antiques > Redoute Romaine de l’Ile d’Yeu

Redoute Romaine de l’Ile d’Yeu

Sujets de l'article :

La « redoute romaine » est un ancienne structure défensive identifiée principalement par une relevée de terre qui barre l’accès à la Pointe du Châtelet. Présentée comme une installation antique, les fouilles ont permis d’attester de multiples occupations.

Vue aérienne (Apple Plans)

Les vestiges archéologiques de Bretagne et de Vendée sont parfois spectaculaires avec de vastes forts et d’importants vestiges mégalithiques. Il subsiste toutefois un certain nombre de vestiges cachés marquant une activité riche entre le néolithique et la période antique. Sur l’île d’Yeu on retrouve trace d’un ancien oppidum, appelé  » Redoute romaine ».

Des fouilles au niveau du rempart qui barre l’éperon ont indiqué qu’une palissade en bois avait été construite à cet endroit, grâce notamment aux traces l’empreinte laissées dans le sol. Mais ce sont aussi deux fossés dont l’un large de 2m50 qui a été mis au jour ouvrant différentes perspectives, comme celle d’occupations successives et étalées dans le temps.

La découverte de restes de céramiques situent un début probable d’occupation du site autour de l’age du Bronze ancien et du Néolithique final (soit entre -3000 et – 2000 avant notre ère).

Structure du site

Comme cela est très bien expliqué sur le site « Alert Archeo » (lien ci-dessous), le site se découpe un plusieurs sous-ensemble :

  • la large remontée de terre visible nettement dans les vues aériennes identifiant un premier espace d’occupation
  • un sous ensemble plus discret situé en retrait marqué par un autre fossé d’environ 4m de largeur et un talus
  • des pierres relevées sur une trentaine de mètres de longueur

Pour le promeneur curieux, il reste cependant bien difficile d’identifier quoi que ce soit sans avoir une lecture archéologique du site. Les vestiges se font discrets mais la ballade fort agréable.

Bibliographie

Île d’Yeu : La Pointe du Châtelet (Vendée)

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.