Architecture > Châteaux et Palais > Château d’Hurigny

Château d’Hurigny

Désormais priopriété de la commune d’Hurigny, le château d’Hurigny est construit à l’emplacement  d’une maison forte du XIVe siècle rasée au XVIIIe siècle. Le château reste aujourd’hui une bâtisse relativement commune mais qui tire son intérêt de son joli parc et d’une petite chapelle du XVIIe siècle totalement restaurée.

présentation

GPS : POI Bourgogne46°21’11.8″N 4°47’50.0″E

Dans le parc municipal, le château restitue la demeure d’agrément qu’il était au XVIIIe siècle. Passé de main en main depuis le XIVe siècle le domaine fait désormais les beaux jours des promeneurs et des enfants avec des larges espaces de verdure.

71hurigny02

Si le parc est en accès libre, l’intérieur du château n’est pas accessible. Les salles du château sont ouvertes à la location pour les habitants de la commune (tarif préférentiel) et  des communes alentour.

historique

La châtellerie royale, dirigée par Joceran Cabuche (1357), comprend au XIVe siècle une maison forte entourée de fossés. Le conseiller maître des comptes à Dijon, Philippe Margeot, est le nouveau maitre de cette terre devenu fief en 1510. Ensuite plusieurs propriétaires vont se succéder : François Descrivieux (1535), la famille Severt, bourgeois de Mâcon (XVIe siècle), Jacques-François de l’Estouf (1657).

Etienne Servert y fonde une chapelle dont on a trace dans un inventaire de 1625.

En 1666, le domaine est vendu aux Ursulines de Macon qui le cèderont en 1671 à Philippe-Étienne de Lamartine, conseiller-secrétaire du roi, fils aîné d’Étienne Lamartine. La branche Lamartine, dite Lamartine d’Hurigny reste propriétaire du domaine 1787. Entre temps, Jean-Baptiste de Lamartine, le dernier des Lamartine à posséder le château va raser en 1783 la maison forte et construire l’actuelle demeure.

Pendant la révolution française, des « brigands révolutionnaires » visitent le château après avoir été mis en déroute par le milice bourgeoise maconnaise. Sans seigneur, le château fut vendu en temps que bien national.

Joseph Meziat, notaire à Senozan, achète le château en 1794. Il passe ensuite dans les maison du négociant M.Turin (2824) puis du comte Léon de Leusse. Ses héritiers le posséderont jusqu’en 1988, date à laquelle la commune d’Hurigny s’en porte acquéreur.

La chapelle

La chapelle du château a été construite avant 1625 à proximité de l’ancien château. Jean d’Hurigny y fonde une messe du Saint Esprit à célébrer chaque jeudi. Puis en 1675, Philippe-Etienne de Lamartine charge de célébrer une message basse en la chapelle chaque semaine.

Laissée à l’abandon, la chapelle fait l’objet d’une sauvegarde par de nombreux bénévoles réunis dans l’association de Sauvegarde du Patrimoine d’Hurigny. Entre 2002 et 2005 ont lieu des chantiers de rénovation qui permettront à l’ouvrage de retrouver une toiture et une charpente conforme à l’origine ainsi que des décors à l’identique.

Architecture

Le château est construit sur la base d’un plan carré. Il comprend une porte cochère sans couronnement. Les piliers en bossage supportent des vases d’ornement. Le toit à croupes, des lucarnes à pignon et des frontons au centre de chaque façade assurent au final un dessin d’une grande sobriété.

L’entrée du château située rue des Verchères présente un portail simple dans fioritures.

71hurigny01

Propriété de la Mairie d’Hurigny, le château ne se visite pas.

photographies

71hurigny0171hurigny02

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin