Architecture > Halles et Marchés couverts > Les halles d’Avrillé et le cimetière mérovingien

Les halles d’Avrillé et le cimetière mérovingien

Sujets de l'article : Avrillé , marché couvert

Situées à proximité de l’église Saint-Pierre et de la Mairie d’Avrillé, les halles couvertes de la commune est un patrimoine bâti du XIXe siècle. Ce marché est devenu le point central de la commune. Il a été aussi l’occasion de redécouvrir un pan de son histoire passée.

L’église Saint-Pierre se situe sur les ruine d’un ancien prieuré antérieur au XIe siècle. L’église actuelle prend ses racines dans un premier édifice érigé entre le XI et le début du XIIe siècle. Elle a été remaniée au XVIIIe siècle avec l’ajout en 1775 de deux chapelles latérales. Le clocher sera reconstruit en 1864 après son effondrement en 1805. Le parvis qui a également été refait a conclu plusieurs siècle d’effacement du passé le plus lointain de l’édifice religieux.

Quand la Mairie d’Avrillé décide de faire construire une halle aux marché devant l’église, le passé se révèle. Au XIXe siècle, déjà d’autres chantiers ont permis de découvrir des tombes et sarcophages. En 1858, quand l’entreprise Guesdon entreprend les fondations des Halles, elle tombe sur les vestiges du cimetière mérovingien, sur lequel le bourg s’est développé.

Une fois construites, les Halles sont devenu le centre névralgique du commerce de la commune, où on se rencontre et on fait affaire. Entre les piliers de longues étagères permettaient de constituer les étals des commerçants.

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.