Architecture > Fortifications > Mur de l'Atlantique > Points d’appui allemands de Blanquefort (Atlantikwall – BO 2)

Points d’appui allemands de Blanquefort (Atlantikwall – BO 2)

A côté des constructions côtières, l’organisation Todt a complété son dispositif par des points d’appui dont le rôle était de contrôler les voies principales vers des positions plus importantes. En Gironde, les zones d’implantation principales se situaient à Pessac, à Canéjan et à Banquefort. Le point de Blanquefort est un point de contrôle du trafic ferroviaire et routier vers la Forteresse du Nord Médoc.

Description

33Blanquefort_R604_02

Dès 1940, l’armée allemande a investi les lieux stratégiques de Gironde mais il faudra attendre 1943 pour qu’elle y déploie ses constructions défensives aussi bien sur la côte que dans les terres.

Les trois principaux axes contrôlés étaient la route de Bayonne à Canéjan, celle du Bassin d’Arcachon à Pessac Alouette et cette du Médoc à Blanquefort.

Sur cette commune, l’occupant va déployer 10 bunkers et des batiments annexes. La Kommandantur s’installera château Tujean, une chartreuse construite en 1795. D’autres demeures seront également investies comme le Château Dulamon à proximité des grottes de Majolan.

Les Positions :

33Blanquefort_R604_01
H604, rue Jean Duvert

Afin de contrôler la voie de chemin de fer qui relie Bordeaux au Verdon, un abri de type H604 (abri pour canon pouvant recevoir jusqu’à 4 canons de campagne) est construit a l’intersection entre la voie de chemin de fer et l’actuelle rue Jean Duvert. Ce bunker est utilisé aujourd’hui par des groupes de musique comme lieu de répétition. Il est en relatif bon état, étant fermé et protéger des dégradations intérieures. On y retrouve encore des supports d’une citerne d’eau l’emplacement du périscope. A proximité, une unité H627, une poste d’observation d’artillerie, est partiellement enherbée au milieu d’un terrain vague (GPS : 44.921172, -0.625402, rue du 11 novembre, dans l’axe de la rue Tujean). Dans le quartier de la gare on retrouve un autre bunker, un H621 utilisé en cave.

Sur la route de Parempuyre, on retrouve ainsi à l’entrée du Château Dillon un abri H604 pour pièces d’artilleries (GPS 44.919625, -0.635331, aujourd’hui enherbé) qui contrôle la route vers le Médoc. Deux autres positions dans le prolongement de la rue Maurian, transformées en cave (un H622 et un H621) sont construites à proximité.

Les autres positions sont :

Périmètre avenue de l’Europe/Gilamon : un H604, dans le domaine de Gilamon enherbé – un H627 (GPS env 44.912727, -0.644467) et un H622 rue Gilamon respectivement enherbé et transformés en Cave.

Bâtiments annexes : deux chambres de coupure, rue du Maréchal Leclerc (détruit) et dans le parc de Fongravey (enherbé), deux constructions rue Dehez transformées en caves.

Un H608 était aussi situé rue du Château d’Eau mais il fut détruit.

En savoir plus :

http://www.gramasa.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=91:bo2-xxx&catid=8:recherches&Itemid=10

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

1 commentaire sur “Points d’appui allemands de Blanquefort (Atlantikwall – BO 2)

Commentaires fermés.