Architecture > Châteaux et Palais > Château Fort > Château des Milandes

Château des Milandes

Datant du XVe siècle, le château des Milandes propose une architecture renaissance tout en conservant des attributs propres aux constructions du Moyen-Age. Demeure de Josephine Baker depuis 1947, il fut alors profondément modifié.

Description

24ChateauDesMilandes01

Le château est typique des constructions intermédiaires entre Moyen-Age et Renaissance. Les éléments gothiques
sont juxtaposés aux fenêtres à meneaux ornés de magnifiques vitraux.

Le château, labellisé « Maison des Illustres » en 2012 rend avant tout hommage à l’une des  femmes les plus marquantes du XXe siècle. On y retrouve ainsi de nombreux témoignages qui témoignent de l’âme et de l’histoire de l’artiste.

L’histoire de Joséphine, ruinée, et du château se terminera tragiquement en 1968.

le château de propose des activités à thème ou une visite libre plus « classique ».

Histoire

La construction du château remonte à 1489. Il va devenir rapidement la villégiature principale des seigneurs de Caumont et ceci jusqu’en 1535.  Le château médiéval de Castelnaud est alors abandonné. Tout au long du XVIe siècle, le château est habité. Mais la conversion de la famille au culte protestant va modifier quelque peu la sérénité du lieu.

Le plus illustre des Caumont, Jacques Nompart de Caumont sera l’un des serviteurs d’Henri IV.

A partir de la révolution française, le château est abandonné puis est vendu au XIXe siècle. Il tombe cependant à l’abandon et un grave incendie cause de gros dommages. Charles Claverie rachète le château en 1900 et y conduit rapidement de profond travaux de restauration et de transformation. Jusqu’en 1908, il y fera construire de nouvelles tours, des balcons inspirant le romantisme et de nouveaux logis. Il contribue à la création d’un parc à la française et à la construction d’un chai et d’une ferme lui permettant de gagner quelques subsides.

Mais le château tire sa renommée de Joséphine Baker qui devient propriétaire du château et du bourg en 1947. Elle apporte au château de nombreux éléments de confort, comme l’eau courante, l’électricité et le chauffage central. Elle fait remanier les intérieurs avec notamment six salles de bains et une vaste cuisine. Elle inaugure un Parc d’attraction très novateur en 1949. Ce sera un véritable succès avec 5000 visiteurs dès la première année.

Pourtant pour la meneuse de revue, les dépenses ont pris le pas sur le reste et elle est mise en faillite conduisant à la vente du domaine en octobre 1968 pour une somme dérisoire (1/10e du prix).

Deux propriétaires se succèdent en 1969 puis 1994. La famille de Labarre, actuel propriétaire, acquiert le château le 31 août 2001.

Depuis le 29 août 1986, le château est inscrit monument historique.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin