Regions > Languedoc-Roussillon > Aude > La légende de Dame Carcas

La légende de Dame Carcas

La légende de Dame Carcas tente d’expliquer la fondation de Carcassonne. On retrouve à l’entrée du pont-levis de Carcassonne la réplique de la statue de Dame Carcas.

Présentation

La légende de la Dame Carcas est une variante de chanson de gestes médiévales qui fut retranscrite au XVIe siècle d’après la tradition orale par Jean Dupré. Au XVIIe siècle Guillaume Besse3 et Guillaume Catel en firent leur propre interprétation.

11DameCarcas

Si les personnages historiques nommé dans la retranscription de cette légende sont bien réel, les faits qui leur sont attribués ne sont pas historiquement avérés. Charlemagne n’aurait en effet jamais fait le siège de Carcassonne.

La légende

Ce que dit la légende

Selon la légende, l’armée de Charlemagne ayant appris que Carcasonne était aux mains des Sarrazins. Il se résolu à rendre la cité au Christ, fils de Dieu, et se dirigea vers Carcassonne entouré de ses douze pairs et de ses douze cents paladins. L’armée du roi de France composée de bataillons « sans nombre » déferla des montagnes vers la cité.

A la vue des forces qui se présentent devant les murs de Carcassonne, le Prince Balaach, le seigneur de la forteresse, rassembla ses chevaliers arabes et leur dit : « Plus drue est la moisson, plus joyeux est le faucheur : par Allah, mes compères, égaudissez-vous ; nous allons grandement faucher ! »

A la première bataille, le seigneur et ses chevaliers furent tous tués. Mais la femme du Prince Balaach, la dame  Carcas, pris les armes de son époux et se mis à la tête des chevaliers de la cité. La siège durant dès lors cinq années.

Au début de la sixième année, les vivres étaient quasiment épuisées. A l’inventaire des réserves,  Dame Carcas ne put constater qu’il ne restait qu’un porc et un sac de blé. La légende dit alors qu’elle eut l’idée de nourrir le porc avec le sac de blé puis de le précipiter depuis la plus haute tour de la Cité au pied des remparts extérieurs.

Charlemagne et ses garnisons crurent alors que la CIté débordait de réserves au point d’en gaspiller et levèrent leur siège. « Place débordante de vivres, que celle où l’on donne le froment aux plus viles bêtes ! »

Voyant l’armée de Charlemagne quitter la plaine devant la Cité, Dame Carcas décida de faire sonner  les cloches de la ville pour faire parler sa joie.  Un des hommes de Charlemagne, un certain Oliban,  se serait alors écrié  « Carcas sonne ! ». L’empereur Charlemagne aurait alors repliqué « Voilà un mot joyeux, je veux qu’il soit désormais le nom de cette fière ville. Je te la donne, comte Oliban, et puisque tu es le parrain de la cité, je veux que tu sois le mari de sa dame : elle est digne d’être chrétienne et femme d’un gentilhomme ».

Ce qui aurait donné le nom de la cité.

Dans les faits

Charlemagne n’a probablement pas fait le siège de Carcassonne, son père Pépin le Bref l’ayant déjà prise aux Sarrasins vers 759, date à laquelle Charlemagne avait 17 ans.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction