Port de la Maréchale (Saint-Seurin-de-Cadourne)

Retrouver ce lieu dans nos POIs de la Gironde
Position : 45° 18 35" N -0° 46 59" W

 

Thèmes : Gironde | Médoc | Ports

 

Le port de la Maréchale est l’un des derniers ports sur l’Estuaire qui dispose encore d’une pêche professionnelle. Situé à l’extrémité nord de Saint-Seurin de Cardourne et à proximité du Château Loudenne, il propose un environnement naturel remarquable. On y retrouve une flore et une faune bien spécifique aux bords de l’estuaire de la Gironde

Description

Le port est constitué d’un petit chenal qui rentre dans les terres et qui est, comme d’autres, soumis aux aléas des marées. Sa petite guinguette lui donne un caractère très attachant.

33LaMarechale01

Le mystère du Port de la Maréchale est le plus grand mystère du lieu. Selon les historiens, le nom de « La maréchale » n’apparaitrait qu’au XVIIIe siècle. Deux hypothèses sont sur les plus probables et tendent à expliquer la dénomination du lieu.

La première hypothèse provient d’un fait relaté par le cartographe Claude Masse associé à l’année 1696. Il raconte que des galères et bâtiments français se seraient abrités dans ce chenal cette année là. On y a associa ainsi la galère « La Marechale » qui fut restituée 30 ans après avoir été capturée lors de la bataille de Gènes (1er septembre 1638). Cette hypothèse est très séduisante mais est bien difficile à démontrer.

L’autre hypothèse est plus récente et est évoquée dans la revue des Cahiers Méduliens de 1982. Son auteur est Charles Galy-Aché qui évoque la constitution des « milices gardes-côtes » au XVIIIe siècle et le caractère militaire du port (comme celui de Castillon-en-Médoc)


Approfondir le sujet

Les commentaires ne peuvent plus être ajoutés.

pagerank