Regions > Aquitaine > Les Phares d’Aquitaine

Les Phares d’Aquitaine

Sujets de l'article : Biarritz , Le Verdon-sur-Mer

De l’embouchure de l’Estuaire de la Gironde à la frontière espagnole, neuf phares couvrent la façade Atlantique. Quatre autre feux couvrent l’Estuaire de la Gironde et complètent le dispositif. Le plus célèbre d’entre eux est le Phare de Cordouan premier phare en activité sur portion des ces françaises.

Présentation

Le développement de la marine au long court au XVIIe siècle s’accompagne de nouvelles techniques de navigation. La cartographie et la signalisation des côtes se développent. De simples feux de bois entretenus sur des promontoires, une révolution s’opère. Les éclairages deviennent plus sophistiqués et doivent être facilement identifiables pour faciliter la navigation des bateaux.

Phare de Grave
Phare de Grave

Si on cherche à augmenter la puissance, une révolution s’opère sur les combustibles utilisés. Il faut attendre la seconde partie du XVIIIe siècle (vers 1770) pour voir des bougies dans des lanternes vitrées pour fiabiliser la tenue du feu face au vent. Très vite le principe est amélioré par l’utilisation de lampes à huile (1780). Ce sera le début du phare tel qu’on l’entend encore aujourd’hui. Plus tard des lampes à pétrole (XIXe siècle) et enfin l’électricité (XXe siècle) contribueront à augmenter la puissance des feux.

La puissance lumineuse est également améliorée en adoptant des systèmes de réflexion plus performants. Plusieurs systèmes de réflexion (réverbères, réflecteurs paraboliques, feux à éclipres) qui aboutira au final à l’adoption généralisée du système de Fresnel. Le phare de Cordouan sera le premier phare à l’expérimenter en 1823.

Le premier phare, Cordouan

Le premier phare : le Phare de Cordouan