Architecture > Fortifications > Citadelle > Citadelle de Saint-Jean-Pied-de-Port

Citadelle de Saint-Jean-Pied-de-Port

La Citadelle surplombe la ville et la protège avec ses murailles. Elle fut remaniée par Vauban. Elle s’intègre dans un dispositif de défense plus global des Pyrénées.

Histoire

En 1644, il ne reste que peu de choses du château fort d’origine médiévale qui a été ravagé par les Espagnols. La citadelle est érigée au XVIIe siècle sur les fondations de l’ancien château fort des rois de Navarre. Conçue par sur les plans d’Antoine de Ville, elle est terminée en 1680. Quatre bastions d’angle et des remparts composent cet ensemble. Elle participe à l’arsenal défensif des Pyrénées contre l’Espagne.

64stjeanpp02

En 1685, Vauban inspecte la citadelle et rédige un rapport indiquant les faiblesses de ces fortifications. Elle est alors remaniée et se dote d’éléments défensifs supplémentaires : chemins couverts (Est et Ouest), de nouveaux remparts sur le faubourg d’Espagne. Le ville se dote ainsi de redoutes et d’une ensemble de fortifications. Pour autant, ces ouvrages ne seront jamais achevés.

Les améliorations se termineront en 1716 avec l’adjonction d’un chemin de ronde. A la fin du XVIIIe siècle elle seta encore améliorée avec la construction d’un chemin couvert sur les façades sur et nord et d’une esplanade.

En 1750, la garnison compte 2000 hommes.

Au XVIII° siècle, elle est le siège de l’état major qui commende l’ensemble des expéditions contre l’Espagne. La citadelle est opérationnelle (et abrite une garnison) jusqu’en 1920, date de son déclassement.

Elle est classée aux monuments historiques le 22 janvier 1963. Depuis, la citadelle est occupée par un collège public.

64stjeanpp01

Visite

La citadelle ne se visite pas. Il est toutefois possible de monter jusqu’à la cour d’entrée.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin