Architecture > Hopitaux > Dôme des invalides

Dôme des invalides

Sujets de l'article : Vauban

La chapelle royale de l’Hôtel des Invalides est plus connue sous le nom de « Dôme des Invalides ». Dans le paysage parisien, elle sert d’accroche visuelle pour situer ce monument. Reliée à l’église, cette chapelle est surmontée d’un dôme à lanternon haut de 107 mètres. Il était réservé à la famille royale.

Après trente ans de travaux, l’Hôtel des Invalides est remis au roi le 28 août 1706. Mais le dôme ne sera achevé qu’en 1708. Le monument dessine une croix grecque qui s’inscrit dans un plan carré. Le plan général de l’édifice est du à Jules Hardouin-Mansart. Le bâtiment est conçue avec une symétrie présentant sur chaque face deux étages marqués par des colonnades et surmontés d’un fronton triangulaire d’inspiration antique. Au dessus de l’édifice se trouve le dôme composé d’un tambour à deux étages ouvert par dix fenêtres par étage. La régularité du dessin de la base carrée tranche avec le dessin tout en rondeur du dôme. Les lignes tranchées laisse place à un dessin tout en rondeur.

Le premier étage du dôme reprend une structure à contrefort assurant son assise. Ils sont regroupés deux par deux pour s’adapter à la position des piliers situés dans la partie basse de la chapelle aux quatre coins de la croisée. Les grandes baies du premier étage du dôme sont entourées de colonnes géminées qu’il y ait ou non un contrefort. Des décors d’inspiration baroque agrémentent le dessin de ces contreforts.

Au dessus des deux étages du tambour, le dôme reprend une forme ovoïde. Recouvert d’or, il est constitué d’une couverture en plomb reposant sur une charpente en bois. Il est séparé en douze compartiments où s’inscrivent des trophées cachant de petites lucarnes. Sur la partie supérieure, un lanterneau achève le dessin, lui aussi recouvert d’eau.

La lanterneau est composé d’un petite pavillon de forme carrée disposé en biais par rapport au plan carré de la base de l’édifice. A chaque angle on retrouve une colonne surmontée d’une statue. Au sommet est disposé un petit obélisque surmonté d’une croix.

Depuis sa construction le chapelle n’a subit aucune transformation si ce n’est des campagnes de restauration pour redorer le dôme (1807, 1830, 1839, 1937 et 1989). Il faut environ 12kg d’or pour y parvenir.

A l’intérieur du dôme le plafond est recouvert de pierre de taille séparé en deux coupoles. On y retrouve des fresques réalisées par Jean Jouvenet (les Saints) et  Charles de la Fosse (Saint Louis remettant son épée à Jésus-Christ).

Panthéon militaire

Le Chapelle Royale a été transformée en Panthéon militaire depuis 1861 et la construction de la crypte accueillant le tombeau de Napoléon Ier. De nombreux personnages ayant marqué l’histoire militaire de la France y reposent et notamment :

  • Le roi de Rome, duc de Reichstadt, « l’Aiglon », le fils de Napoléon Ier
  • Le Maréchal de Turenne
  • Le cœur de Vauban
  • Joseph Bonaparte, roi d’Espagne
  • Jérôme Bonaparte, roi de Westphalie, et le cœur de son épouse Catherine de Wurtemberg
  • Jérôme Napoléon Charles Bonaparte, le fils de Jérôme Bonaparte

Le Saviez vous ?
Les cendres du fils unique de Napoléon Ier, Napoléon II dit l’aiglon, furent rappatriées de Vienne le 15 décembre 1940 sur proposition d’Adolf Hitler. Ces centres furent placées dans une urne funéraire.
 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

1 commentaire sur “Dôme des invalides

Commentaires fermés.