Guides de voyage > Balades et Randonnées > Circuit du Paris du XIXe siècle – Du Louvre au Palais de Chaillot

Circuit du Paris du XIXe siècle – Du Louvre au Palais de Chaillot

Sujets de l'article : Paris

La ville de Paris a forgé son patrimoine au fil des siècles, de l’Antiquité aux expositions universelles en passant par le Siècle des lumières ou le Moyen-Age. Le XIXe siècle fut particulièrement florissant en projet et va donner à Paris les clés de ses actuels atouts touristiques.

Ce circuit permet de découvrir des éléments clés du Paris touristique marquant chacun une étape importante de sa transformation vers le XXe siècle. Le départ se situe au Palais du Louvre. Dans le programme que nous vous proposons, seule la visite de la Tour Eiffel est prévue. Pour autant, si vous souhaitez visiter d’autres monuments, cela ajoutera un temps substantiel que nous précisons.

Nous vous proposons un circuit comprenant cinq étapes à réaliser en une journée :

Etape 1

Etape 1. Esplanade du Louvre/Musée du Louvre – Rendez-vous sur l’esplanade de la pyramide du Louvre. D’ici on peut admirer l’architecture du Palais du Louvre, dont l’origine remonte au XIIe siècle. Alors, on y trouve le château du Louvre, une forteresse construite par Philippe Auguste en 1190 (70m x 80m). Détruit en partir 1528 par François Ier, le monarque va le transformer en une résidence de style renaissance. L’architecture actuelle avec sa tour carrée est dessinée sous Louis XIII et Louis XIV. Sa vocation de musée nait relativement tôt sous forme de cabinets de tableau (François Ier). L’enrichissement des collections royales s’effectue ensuite principalement par Richelieu et Mazarin. A la mort de ce dernier on recense 546 tableaux originaux, plus de 224000 ouvrages et 130 sculptures. Louis XIV, amateur d’art, souhaite constituer une véritablement collection royale et va tour à tour faire racheter la collection de Mazarin puis du duc de Richelieu. Puis ce sera 5 542 dessins et 101 tableaux de la collection Jabach qui sera achetée par Colbert. Charles Le Brun par brevet du 1er juillet 1664 obtient la charge de la gestion de la collection du roi sous le titre de « direction et garde générale du cabinet des tableaux et dessins de Sa Majesté ». La très grosse collection amassée par le roi soleil est complétée par ses successeurs Louis XV et Louis XVI. Le futur Musée du Louvre prend forme. Dus le début du XVIIIe siècle, l’idée d’établir un musée à partir de ces collections germe dans l’entourage du roi. Le marquis de Marigny, directeur général des Bâtiments du Roi, et son successeur, en 1775, le comte d’Angiviller mettent en place  le projet de faire du Louvre un musée permanent. Le transfert des tableaux stockés au Palais du Luxembourg en 1780 après le déménagement des plan relief,  puis ceux de Versailles en 1785, l’annonce de la future ouverture du musée en 1787 met les parisiens en haleine. Le Musée central des arts de la République ouvre le

Le musée du Louvre tel qu’on le connaît aujourd’hui prend naissance avec la création du Musée Napoléon le 9 novembre 1802. L’empereur ramène de ses conquêtes oeuvres étrangères et antiquités. Une partie devra être réstituée lors des déroutes militaires et notamment en 1814. De nombreuses religieuses retrouvent leurs paroisses en 1815.

L’ordonnance du 22 juillet 1816 acte la fondation du musée royal du Louvre. Le Musée acquiert alors des oeuvres qui font aujourd’hui sa renommée comme la vénus de Milo. Mais c’est Charles X, persuadé par Champollion, va développer les collections étrangères et notamment celles consacrées à l’Egypte ancienne. Le musée prend place dans les étages du palais du Louvre. Les salles sont décorées de représentation évoquant le pays d’origines des oeuvres qui y sont rassemblées. Le Musée devient lui même une oeuvre d’art (1819-1832). Le Musée n’aura alors de cesse de développer ses collections étrangères avec des oeuvres grecques, espagnoles, asyriennes, algériennes, etc..

A savoir. Si vous souhaitez avoir un aperçu des collections du Louvre dans le cadre de ce circuit, il vous faudra compter 4h minimum. La visite approfondie du Louvre peut exiger plusieurs jours de visite. La réservation au préalable est conseillée si vous voulez éviter des heures de queue pour passer les contrôles de sécurité et accéder à la billetterie.

 

Etape 2

Etape 2. Arc de triomphe du Carroussel et Jardin des Tuileries. Après un tour de la Pyramide du Louvre, dirigez-vous vers la place du Carroussel où fut construit en 1809, l’Arc de Triomphe en souvenir de la victoire de Napoléon à Austerlitz. Ce monument s’ouvre sur le jardin des tuileries qui profita de la démolition du palais du même nom  pour en occuper tout l’espace (1883).

Le jardin des Tuileries est le plus ancien jardin à la française de France, mis en place en 1564 grâce à la volonté de Marie de Médicis. Il sera remanié en 1664 par Le Nôtre avec notamment trois nouveaux bassins. En 1870, le jardin des Tuileries est le lieu de fabrication de « Ballons montés » en en 1878, le ballon géant de d’Henri Giffard y décollera.

Au bout du jardin on aboutit à la Place de la Concorde et son obélisque. Ouverte au XVIIIe siècle, la place rentre dans l’histoire au XIXe siècle avec l’installation d’une des deux obélisques du temple de Louxor à Thèbes offertes par le vice-roi d’Égypte, Méhémet Ali, et sa refonte sous la direction d’Ange Gabriel. Deux fontaines complètent l’ensemble.

A savoir : comptez environ 1h minimum pour déambuler dans le jardin des Tuileries et découvrir la place de la Concorde

Après un tour de la place on se rend vers le Métro à l’angle du jardin des tuileries, de la place de la concorde et de la rue de Rivoli (Station Concorde). Prendra la ligne 8 en direction de la Station « Invalides » (Durée du transport jusqu’à la prochaine étape : 20 minutes)

Etape 3

Etape 3. Les Invalides. A la sortie du Métro on rejoint l’esplanade des invalides par les rues Robert Esnault puis de l’Université en de s’éloignant de la Seine. L’esplanade fut le théâtre au XIXe siècle des grandes manifestations officielles, de l’exposition de l’industrie de 1806 et des manifestation du retour des cendres de Napoléon en 1840. L’esplanade mène à l’Hôtel des Invalides, caractérisé par le dôme doré de sa Chapelle Royale. Ce monument date des XVII/XVIIIe siècles mais le lien que Napoléon avait entretenu avec ce lieu en font véritablement l’un des symbole du début du XIXe siècle parisien. Napoléon y légitimera son pouvoir et son emprise sur l’armée. L’hôtel des invalides deviendra aussi le musée de l’artillerie en 1872 avant d’être en 1905 musée de l’Armée. Depuis le 2 avril 1861, Napoléon Ier repose sous le Dôme des Invalides, l’ancienne Chapelle royale. Pour y accéder, il faut se rendre à l’entrée située avenue de Tourville en face du dôme.

Les Invalides ont été créés initialement en 1708 pour abriter les militaires blessés à la guerre les plus méritant, ayant au moins dix années de service. Cette activité est maintenue encore aujourd’hui mais avec des conditions d’ailleurs dignes et remises au goût du jour au XXe siècle.

A savoir : Les Invalides proposent avec un billet d’entrée unique l’accès à l’église, aux tombeaux et aux musées qu’abrite l’édifice, soit Musée de l’Armée, Musée des Plans relief et le Musée de l’ordre de la libération. Comptez deux à trois heures de visite à rajouter à la durée du parcours.

Etape 4

Etape 4. Le champ de Mars et la Tour Eiffel. Depuis les Invalides, par l’Avenue de Tourville (vers la gauche face à l’entrée des Invalides), on se dirige vers la Place Joffre ou se situe l’Ecole Militaire (20 minutes). Construit à la fin du XVIIIe siècle, elle reviendra à sa véritable vocation de formation au XIXe siècle (1878). Sa façade fait face à la Tour Eiffel. Depuis l’Ecole militaire on dispose d’une belle perspective sur la Champ de Mars et l’oeuvre de Gustave Eiffel.

Mais qu’elle est la meilleure perspective si ce n’est en haut de la tour Eiffel. Ce site est l’un des monuments français les plus visités. Il dispose aussi d’un large périmètre de sécurité qu’il faut prévoir lorsqu’on a une réservation à heure fixe. Dans tous les cas, pour visiter la tour Eiffel, il est préférable d’avoir fait une réservation à l’avance et de choisir une visite guidée. Selon la formule vous pourrez accéder aux faces cachées de ce monument.

A savoir : Visiter la Tour Eiffel demande un peu de temps et il est difficile en heure creuse avec son billet déjà en main d’y passer moins d’une heure. Prévoyez facilement deux heures.

Etape 5

Etape 5. Palais de Chaillot. Au pied de la Tour Eiffel, le pont d’Iéna conduit au jardin et à la place du trocadero sur laquelle a été construit le palais de Chaillot. Ce pont commémore la victoire de Bonaparte à Iéna (14 octobre 1806). Construit entre 1808 et 1814, il sera réservé à l’exposition universelle de 1900 et élargi temporairement à 24m.

Depuis son parvis, vous aurez un panorama sur la Tour Eiffel qu’on viendra admirer un début de soirée pour profiter de la mise en lumière du monument. Le Palais de Chaillot cache aussi de beaux musée mais, il faudra prévoir à minima une grande demi-journée pour les parcourir au pas de course.

C’est ici que ce termine ce circuit.

End

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin