Architecture > Monuments religieux > Eglises > Église Saint-Hilaire de Rimons

Église Saint-Hilaire de Rimons

Sujets de l'article :

Eloignée des circuits touristiques de Gironde, cette église ne manque pas de particularité et propose en contre bas un site particulièrement agréable pour le promeneur. Construite au XIIe siècle, cette église a plusieurs particularités comme celle d’avoir eu deux nefs construites successivement de part et d’autre du clocher.

Eglise vue depuis le Monuments aux Mort de Rimons

Inscrite au titre les Monuments Historique le 21 novembre 1925, l’église Saint-Hilaire est une curiosité architecturale. Autour du clocher on retrouve la nef d’origine située à l’ouest réhabilitée un chai pour les besoins de la Cure, que l’on distingue par ses anciennes fenêtres romanes. La plus belle est visible du côté cimetière. L’ancien presbytère est construit dans l’alignement de la première nef. Le clocher-mur est construit sur l’arc triomphal qui a été muré lors de la reconstruction du XVIe siècle. Il comprend encore aujourd’hui sa galerie en bois. L’entrée située désormais à l’Est et le coeur disposé à l’ouest donnent à cette église une disposition inhabituelle. En plus de cette disposition inhabituelle, l’église comprend a été rehaussée pour devenir un bâtiment défensif. L’angle nord-est du portail reçoit une échauguette dont la particularité est d’avoir été construite avec une une pierre tombale. On peut encore aujourd’hui voir nettement son dessin et l’inscription en forme de croix stylisée. Depuis cette galerie défensive on pouvait tirer à l’aide de couleuvrines (armes à feu) de part et d’autre de l’église. Aujourd’hui, les bâtiments les plus à l’ouest ont été transformés en gîtes ruraux et le chais en salle d’exposition ou pour les manifestations.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin