Architecture > Monuments religieux > Eglises > Nôtre Dame d’Avenas

Nôtre Dame d’Avenas

Les origines de Notre Dame d’Avenas remontent entre le IXe et le Xe siècle. Au début du Moyen-Age, entre 880 et 910, des moines cisterciens fondent un monastère. Ils y construisent une église de style roman entre 1088 et 1150.

Présentation

 

69Avenas02

Si ses origines sont aujourd’hui connues, un mythe explique la création de ce sanctuaire : « Les chrétiens voulurent construire une église sur les ruines du monastère du Pélage, que les envahisseurs sarrasins avaient détruit. la tradition rapporte que les artisans et ouvriers trouvaient, chaque matin, en revenant sur le chantier, leurs outils et matériaux dispersés par une main mystérieuse. Alors le maitre d’oeuvre pensa que Dieu voulait, pour son sanctuaire, un autre emplacement. Il décida de lancer son marteau en l’air vers le vallon, et que là où il tomberait, serait construite l’église. Le marteau s’en alla choir à 1200 mètres du Col, dans un buisson d’aubépines, près de la fontaine sacrée des païens, à Avenas… »

Architecture

69Avenas01

L’église n’est pas immense mais conserve un certain charme. Elle dispose d’un remarquable autel sculpté qui est classé aux monuments historiques. Ses sculptures comprennent plusieurs scènes :  le Christ en majesté entouré des douze apôtres et la représentation de la fondation de l’église par le roi Louis. Il reste l’un des plus beaux témoignages de la région de l’art roman clunisien. Dédiée à la Vierge, son orientation permet aux réseaux de passer en son centre et de relier le Fut d’Avenas.

69Avenas03

Autel de Notre-Dame d’Avenas

Aujourd’hui, l’église a été restaurée et laisse paraitre des murs bruts. Une tourelle à 8 faces et la sacristie ont été rajoutées au XXe siècle. L’intérieur très dépouillé dont la nef mesure 15m par 5,50m environ, laisse apparaitre une charpente, avec transept saillant, coupole sur trompes à la croisée et abside en cul-de-four décorée de pilastres.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction