Regions > Aquitaine > Gironde > Bassin d'arcachon > Observatoire Sainte-Cécile et passerelle Saint-Paul d’Arcachon

Observatoire Sainte-Cécile et passerelle Saint-Paul d’Arcachon

Sujets de l'article : arcachon , gustave eiffel

Le développement de la ville d’Arcachon au XIXe siècle s’est accompagné de la construction de nombreux équipements pour distraire les visiteurs en villégiature. Souvent peu connu des visiteurs, l’observatoire Saint-Cécile offre une vue à 360° sur la ville et le Bassin d’Arcachon.

Situés à proximité du Parc Mauresque, l’observatoire et la passerelle sont encore aujourd’hui un endroit assez peu connu et d’autant plus qu’il faut gravir un fort dénivelé pour y accéder. Que ce soit par le passage vertigineux Dupuy-Parrot ou par les accès qui mène à la passerelle Saint-Paul, il faut s’élever de près de 40m pour atteindre l’observatoire. On imagine facilement les « belles » dames avec les robes longues et leur belles chaussure s’élever jusqu’à cette hauteur.

Si depuis le Parc Mauresque on dispose d’une vue magnifique sur la ville et le bassin, depuis l’observatoire elle est tout simplement « à couper le souffle » tant cette vue panoramique est incroyable.

Passerelle Saint-Paul

L’observatoire est haut de 25m et vous élève à près de 72m au dessus du niveau de l’eau. La passerelle Saint-Paul permet de passer au dessus de l’allée Pasteur sur 15m de hauteur et 32m de long. Elle permet de relier deux promontoires (collines Saint-Paul et Sainte-Cécile).

Cet observatoire, loin d’être une exception dans le paysage français, a été construit en 1863 par Paul Régnauld, l’architecte principal de la Ville d’hiver. Il faudra noté qu’un jeune ingénieur, un certain Gustave Eiffel, l’assistera avant de réaliser tout ce qu’on connait de lui. A l’origine, l’observatoire devait rendre hommage à la marine et était surplombé d’une mature complète.

L’ouvrage se signale par sa construction tout en finesse composé d’une colonne centrale faisant office d’escalier d’accès suspendu par des cables à la plateforme et de piliers formant une armature extérieure sur laquelle s’appuie la plateforme. L’observatoire a fait l’objet d’une profonde rénovation en 1990. Il est reconnu que le mouvement généré par la souplesse des cables contraint certains visiteurs à renoncer à l’ascension complète.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

1 commentaire sur “Observatoire Sainte-Cécile et passerelle Saint-Paul d’Arcachon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.