Regions > Aquitaine > Gironde > Bassin d'arcachon > Arcachon

Arcachon

Arcachon est une ville « nouvelle » créée au XIXe siècle avec la vogue pour les bains de mer. Sur une surface couvertes de dunes, l’empereur Napoléon III transforme un quartier de La Teste en une commune indépendante qui va, à partir de 1862, être un lieu de villégiature  pour une clientèle européenne aisée.

Description

33arcachon2014_01
Place des Marquises

Territoire peu courru jusqu’au XVIIIe siècle, Arcachon va commencer à susciter de l’intérêt quand on imagina y établir un port de guerre puis quand les premiers établissements de bain y furent construits. Pour nombreux, Arcachon est synonyme de parcs à huitre, de dune du Pyla ou de baignade.

Cette cité balnéaire cachent aujourd’hui quelques uns de ses territoires secrets comme des bunkers enfouis de la seconde guerre mondiale ou sa piste de ski sur aiguilles oubliée.

Histoire

Avant le XIXe siècle, le périmètre de l’actuelle ville d’Arcachon est couvert de dune et on y recense que quelques cabanes de pêcheurs. La foret est exploitée par quelques résiniers. L’histoire d’Arcachon commence toutefois à la fin du XVIIIe siècle. A cette époque, le roi Louis XVI demande à ce que soit étudié la possibilité d’implanter dans la baie un port militaire. La configuration dunaire empêche une implantation rapide et l’étude de cette problématique est confiée à l’ingénieur de la marine Charlevoix de Villers. Ce dernier propose en 1779 d’effectuer des plantations pour fixer la dune

A la suite d’intrigues, le projet n’aura pas de suites. En 1788, Nicolas Brémontier s’attaque à nouveau à ce problème et le met en oeuvre. Il parvient à fixer la dune à l’aide de palissade bloquant le sable qu’il relève progressivement jusqu’à qu’elle atteingne une hauteur d’au moins 10 mètres. Le sable de surface est maintenu en place grâce à des semis de gourbet. A l’intérieur des terres il utilise des plantations de pin maritime, de genêts et d’ajonc.  Après quatre ans de travail, il obtient un ensemble stabilisé et une végétation florissante. Les prémisses des cordons dunaires de la Côte d’Argent et de la Côte landaise sont posés.

Un premier établissement balnéaire est construite en 1823 par un marin du nom de François Legallais.

L’histoire d’Arcachon débute vraiment en 1841 quand la ligne de chemin de fer entre  Bordeaux et La Teste-de-Buch est inaugurée. En 1845, un débarcadère en eau profonde est construit au nord de La Teste-de-Buch et une route est construite pour y accéder. Se développent alors des villas à proximité qui seront à l’origine de la Ville d’hiver d’Arcachon. la ville se tourne vers le luxe et le casino de la Plage (Château Deganne) est construit en 1853.

 

Arcachon voit le jour avec la vogue des bains de mer dont les propriété curatives ont été avérées. les dunes stabilisées au XVIIIe siècle sont conquises par de nombreuses constructions de villa et en 1857, l’empereur Napoléon III déclare ce nouveaux quartier, commune indépendante (décret impérial du ). Arcachon est né. Alphonse Lamarque de Plaisance est le premier maire de la ville.

Le développement de la ville est exponentiel. Les frère Pereire créent entre 1862 à 1865 la « ville d’hiver ». Une clientèle européenne fortunée s’y rend pour goûter la douceur de l’hiver. Des bâtiments à l’architecture recherchée, tels que le casino mauresque ou le buffet chinois lui donne une connotation très internationale et exotique. Des hôtels particuliers des villas de charme confère à Arcachon cette ambiance cossue encore d’actualité.

Avec les vertus reconnues des bains de mers, la Thalassothérapie née de la découverte en  1923 de la source Sainte-Anne des Abatilles, Arachon devient une ville de santé. Si le bassin d’Arcachon n’a pas été touché par la première guerre mondiale, il est investit par les troupes de la légion SS du 950e régiment hindou. Cette garnison est affectée à la surveillance du mur de l’atlantique de Lacanau au Bassin d’Arcachon à partir de juillet 1943.

La ville s’étendra ensuite et deviendra un lieu de villégiature aussi bien pour l’hiver que pour les autres saisons. Aujourd’hui, 15000 personnes y vivent à l’année, et cette population est en croissance constante.

Après son heure de gloire le Casino Mauresque est abandonné et sera définitivement détruit en 1977 des suites d’un incendie. Arcachon qui n’avait pas su préserver l’un de ses plus beaux monuments perd l’un des plus beaux témoignages de sa période florissante du XIXe siècle.

Arcachon évolue et veut retrouver son lustre de la belle époque. Le centre est totalement rénové avec la création d’une nouvelle place, la place des marquises dans un style du début du XXe siècle. Elle sera inaugurée le 25 mars 2012.

Photos
33arcachon2014_01

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin