Architecture > Phares > Phare de la Hève

Phare de la Hève

Sujets de l'article : Phare

Le phare de la Hève est ouvrage récent qui surplombe falaises crayeuses du nord de l’estuaire de la Seine. Situé sur le cap de la Hève (Saint-Adresse), il date de 1951 et succède à plusieurs ouvrages antérieurs.

Conçu par l’architecte Henri Colboc, il faut gravir 161 marches pour atteindre la lanterne. Par son architecture moderniste, il est classé monument historique depuis le 24 novembre 2010.

Sur ce site stratégique à l’entrée de l’estuaire de la Seine, plusieurs phares se sont succédé depuis le XIVe siècle. Une première « tour à feu » y fut construite et restant en place pendant près de 400 ans. Mais cette tour emportée par l’effondrement de la falaise du être remplacée en 1775.

Deux nouvelles tours hautes de 17m furent élevées à une centaine de mètres de la falaise. L’architecture de l’ensemble est relativement élégant avec deux tours identiques séparées par un bâtiment central. Ces deux phares furent électrifiés en 1863, les premiers en France.

Le secteur de la Haut Normandie et du Pas de Calais est très rapidement investit par l’occupant qui va y concentrer au départ la majorité de ses forces, Hitler étant persuadé qu’un débarquement amphibie ne pouvait se faire que dans ce secteur. Le Phare est occupé par les allemand qui y déploie plusieurs casemates défensives. Le Phare est intégré à la MKB Cap de la Hève comprenant 13 ouvrages dont plusieurs d’origine française.

Alors que les combats font rage en 1944, les deux ouvrages sont en grande partie détruits.

cliché aérien de 1944 – Source géoportail

Les deux tours sont écroulés et le corps central est amputé d’une de ses ailes.  Les bâtiments seront définitivement rasés les années suivantes. Il faudra attendre 1951 pour qu’ils soient totalement remplacés par le phare actuel et son feu annexe. ce dernier est construit un peut en retrait.

Le site aujourd’hui

Fiche sur le site de la DIRM-MEMN

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin