Architecture > Beffroi > Porte des Bouchers (Ribeauvillé)

Porte des Bouchers (Ribeauvillé)

Sujets de l'article :

Ceinturée par des remparts dont il subsiste encore aujourd’hui de larges vestiges, la cité de Ribeauvillé se signale par le découpage de ses fortifications en quatre quartiers indépendants accessibles chacun par une porte/tour. Des quatre tours, seule reste en place la Tour des Bouchers.

Quand on remonte la Grande rue depuis le jardin de ville, il est impossible d’ignorer la tour des bouchers qui s’impose face au visiteur. Sa situation dans un quartier où on retrouvait des activités de boucheries lui a donné son nom actuel. On retrouve encore aujourd’hui de belles arcades commerciales à proximité.

Elle a résisté aux destructions du XIXe siècle et date de la construction de l’enceinte de la ville au XIIIe siècle. Construite initialement sur trois étages, elle fut rehaussée en 1536. Un incendie l’endommage fortement en 1803. Vouée à la destruction, elle restera finalement en place.

Tout au long de l’histoire, elle sera utilisée pour différents usage. Point de passage au moyen age, elle deviendra la Beffroi de la ville et servira de prison. Elle présernte encore aujourd’hui de nombreux attributs de son origine médiévale.

 

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.