Architecture > Monuments religieux > Cimetière > Tombes monolites de Lignan-de-Bordeaux

Tombes monolites de Lignan-de-Bordeaux

Sujets de l'article :

Prieuré de l’Abbaye Sainte-Croix de Bordeaux, l’église Sainte-Eulalie de Lignan-de-Bordeaux a été construite au début du XIIe siècle. A cette époque, elle est entourée d’un vaste cimetière. La typologie du terrain permet, à l’est, d’exploiter le terrain pour y installer des tombes à même le roc.

Découvertes vers 1960, ces tombes ne sont pas rares et sont une pratique courante au début du XIIe siècle. Prenant place dans un substrat calcaire, les ouvriers ont exploité des cuvettes antérieures dues à l’érosion, pour y développer ces tombes épousant les formes des défunts.

Les tombes sont orientées ouest-est et dessinent une forme anthropomorphe. Les ouvrages découverts étaient destinés à trois adultes et quatre enfants.

Au XIXe siècle, d’autres tombes furent découvertes sous le sol de la sacristie. Le prieuré ne semble avoir été intégré au milieu d’un habitat médiéval et a du très vite avoir une vocation paroissiale.

Les tombes sont visibles aujourd’hui à l’extérieur du cimetière actuel, en contre-bas au niveau du parking situé derrière le coeur de l’église.

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin