Place forte de Brouage

Position : 45° 51 58" N -1° 4 14" W

 

informations pratiques
Accès : libre (domaine public)
Visite : gratuite
 
Horaires :
TLJ
 
Contact :
Office de Tourisme de Brouage
Tel: 05.46.85.19.16
Site internet

Tags :

Thèmes : Brouage | Ville royale

 

Fondée en 1555 par Jacques de Pons, la place de commerce est devenu rapidement un point stratégique. Intégrée au domaine royal après avoir été fortifiée, la place de Brouage perdit de son influence avec son envasement.

Présentation

Cet ancien port de commerce du sel devenu sous Richelieu un port de guerre face à la place forte de La Rochelle tenue par les huguenots, est pour la chronique la ville de naissance du fondateur de la ville de Québec, Samuel de Champlain. La cité est un lieu remarquable qui concilie ballade et découverte historique.

17Brouage01

Sur le même sujet

Port souterrain de la Brèche // Poudrière de la Brèche // Glacière de Brouage

Histoire

La fondation de Brouage remonte à 1555 environ. Le port de commerce est établi sur un dépot de lest et de vase qui constitue un avant poste du village d’Hiers.

Jacques de Pons fait de « Jacopolis sur Brouage » une place de commerce. Le commerce du sel va rapidement enrichir ses commerçants et la cité devient florissante. Ce point stratégique de défense des côtes saintongeaises, la cité est très vite disputée entre protestants et catholiques. Henri III met fin à cela en le faisant rentrer dans le giron du domaine royal.

Construite sur un carré de 400 mètres de côtés, Brouage est fortifiée dès 1569. En 1576, le Duc de Guise prend possession de la Place forte pour compléter l’encerclement de La Rochelle. Face à son inétrêt stratégique, Henri III en fait, en 1578, ville royale. La cité change de nom et Jacopolis devient Brouage. Les huguenots de La Rochelle conduits par le prince de Condé coulent 21 navires dans la rade de Brouage et en rendent le port inutilisable (1586). Le port ne sera jamais vraiment dégagé.

Brouage affirme sa position stratégique dans la reconquête par la couronne de France de La Rochelle. Elle devient la tête de pont de la couronne dans cette entreprise.

Le Cardinal de Richelieu en devient le gouverneur en 1627. Pierre D’Argencourt se voir confier la retouche de l’ensemble composé des fortifications et de la cité. Les travaux seront réalisés entre 1630 et 1640. Il modèle Brouage tel qu’on la connait aujourd’hui. Forges, Halles au Vivres, poudrières ou magasins y sont construits. Les 4000 habitants sont désormais bien protégés par de larges fortifications.

17Brouage13

A la mort de Richelieu, la ville commence à perdre de son rayonnement. Devenu gouverneur de Brouage en 1653, Mazarin va y exiler sa nièce, Marie Mancini pour l’éloigner du jeune Louis XIV. Ce dernier va confier à Vauban la tâche d’améliorer les fortifications de la cité. Vauban va mettre sa touche en 1685 pour revoir encore une fois les fortifications. Mais cela n’empêche pas Brouage de perdre tout son lustre. Car dans un même temps, la baisse du niveau de la mer et l’absence de rivière drainante contraignent Brouage à l’envasement. Brouage perd de fait ses activités portuaire et son aspect stratégique face à la Rochelle.

Au point où pendant la révolution, la cité est utilisée comme prison avant de retomber dans l’oubli. Ce n’est toutefois qu’en 1885 que l’armée quitte Brouage.

En 1989, Brouage devient « Grand Site National ». La cité connait plusieurs campagnes de restauration. La Halle aux Vivres accueille depuis une exposition retraçant l’histoire de Brouage.

Architecture

La Cité est composée d’un ensemble de bâtiments et de structures réparties en fonction de leur importance. Les poudrières sont positionnées à l’écart pour éviter qu’une explosion touche les autres bâtiments. L’ensemble est très structuré et ne laisse place à aucune fantaisie.

17brouage_plan

Bâtiments

  • Glacière
  • Ilôt de la Halle : tonnellerie, halle aux vivre et l’Arsenal
  • Ports : Port souterrain de la Brèche, Port souterrain d’Hiers
  • Les remparts
  • Porte Royale
  • Les poudrières Saint Luc et de La Brèche
  • L’église
  • Ecuries
  • Forges royales (office de tourisme)

 


Approfondir le sujet

Ce sujet est référencé sur d'autres pages : Une réponse

  1. [...] Article lié : Place forte de Brouage [...]

pagerank