Centre historique minier de Lewarde

Position : 50° 19 54" N 3° 10 20" E

 

Tags :

Thèmes : Nord | Patrimoine industriel

 

L’histoire des mines françaises est une part non négligeable de celle du Nord de la France. Ainsi, si les témoignages humains vont progressivement s’éteindre, la volonté de direction des Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais de conserver un témoignage de ce patrimoine industriel s’est concrétisée en 1973.

Le Centre Historique Minier est le travail de nombreux hommes et notamment du secrétaire général des Houillères, Alexis Destruys, qui souhaiter garder une trace de trois siècles d’activité minière dans les départements du Nord et du Pas-de-Calais.

59Lewarde01

Histoire

Après avoir fonctionné pendant quarante ans de 1931 à 1971, la fosse Delloye à Lewarde, près de Douai, qui fut choisie en 1973 pour sa position géographique idéale (proche des grands axes) et le lieu particulière agréable. Cette mine a employé à son heure de gloire jusqu’à 1000 mineurs.

Le Centre minier, véritable conservatoire des Houillères, a ainsi reçu à l’occasion de chaque fermeture de mine de nombreuses archives qui composent aujourd’hui une partie des collections proposées à la visite mais également des matériels ayant été utilisés en exploitation. Le centre minier se veut le témoignage d’une stricte et parfois cruelle vérité.

Bien que le lieu ait été choisi dès 1973, il faut attendre la création de l’association du Centre Historique Minier en 1982 pour prendre le projet prendre forme. Avec l’aide du Ministère de la Culture, du Conseil Régional du Nord-Pas-de-Calais et du Conseil Général du Nord, le Centre ouvre au public en 1984.

Depuis son ouverture, le Centre Minier est le site le plus fréquenté du Nord-Pas-de-Calais. C’est aussi le plus grand musée de la mine en France. Il a accueilli plus de 2 millions de visiteurs (Source: Centre Minier).

59Lewarde02La visite

S’étendant sur 7000 m2 de bâtiments, le centre minier est particulièrement bien conçu. Le début de la visite débute par un parcours au milieu de collection de 15000 objets ayant appartenu à des mineurs de la fosse Delloye et d’autres mines du bassin Houiller. Des tableaux expliquent les conditions de vie et de travail des mineurs.

Les visiteurs sont accueillis dans la « salle des pendus ». Le visiteurs passe ensuite par la salle de bain des mineurs, puis dans le lampisterie. C’est là qu’avec votre guide-mineur vous attendez le train minier qui vous emmène jusqu’au pied du puits.

On y découvre alors le bâtiment du triage et du moulinage. Mais, c’est là que le Centre Minier se transforme en centre d’attraction à sensations. Vous montez dans le monte charge qui descend au fond du puits. Ce moment est saisissant de réalisme. Ensuite, vous parcourez 450m de galerie où des scénographies présentent le travail dans la mine. On peut y voir l’évolution du travail du XIXe siècle à la période contemporaine.

59Lewarde03L’ensemble de la visite peut couvrir, avec une partie libre près de 8 hectares.

Le musée comprend les structures suivantes :

  • un musée de la mine qui conserve 15 000 objets avec des visites guidées par d’anciens mineurs
  • un Centre de ressources documentaires qui comprend 2,5 km d’archives et 500 000 documents iconographiques
  • un Centre de culture scientifique de l’énergie

La richesse des archives et le discours très maitrisé permet de mettre la vie de la mine à la portée de tous. Le contact avec des mineurs passionnés par leur métier est une vrai richesse qui apporte à la visite un vécu remarquable et un contact très chaleureux.


Approfondir le sujet

Les commentaires ne peuvent plus être ajoutés.

pagerank