Regions > Normandie > Calvados > La chapelle de la Mine de Littry

La chapelle de la Mine de Littry

La Chapelle de Molay-Littry a été transformée au XIXe siècle par un bâtiment plus important puis par l’Eglise actuelle. Notre-Dame de la mine perpertue l’histoire des Houillères de Littry

Description

14MolayLittry01

En 1803, une chapelle des mineurs est créé dans le bâtiment désaffecté de l’ancienne machine à vapeur. Après que la mine ait été désaffectée, la commune fait l’acquisition en 1882 de la chapelle et d’une partie des terrains et bâtiments de l’ancienne mine de Littry. Entre 1882 et 1883, la chapelle est agrandie grâce à une souscription et est dotée d’une sacristie.

Alors que la commune souhaite agrandir la place du marché, elle fait démolir la chapelle pour reconstruire un nouvel édifice juste à côté. L’édifice actuel sera béni en octobre 1906 par  l’évêque Monseigneur Lemonnier.

La Mine
En 1741, un paysan découvre près de la forêt de Cerisy un affleurement de houille. Avec l’accord de Louis XV, le marquis de Balleroy décide de l’exploiter a destination des foyers de son domaine. La « Fosse Le Sauvage » est le premier puits ouvert en 1743. En 1747, la Compagnie des mines de Littry, créée par un groupe d’investisseurs parisiens, acheta la concession d’une surface de 62 kilomètres de long sur 32 kilomètres de large.

La compagnie fit creuser 17 puits profonds jusqu’à 117 mètres. Le charbon de Littry alimente de nombreuses usines à gaz, des fours de verrerie ou des bateaux de la Marine nationale. Le charbon réputé de qualité contribue au développement du bourg de Littry qui va se développer. La ville compte en 1864 huit cents mineurs sur les trois milles personnes qui vivent autour des exploitations. Concurrencée par le charbon anglais et du Nord de la France, la mine va péricliter et ferma en 1880.

L’occupant allemand, à la recherche de toutes les sources d’énergie pour alimenter l’industrie de guerre remettra en service la mine. Elle connut un second souffle jusqu’à sa fermeture définitive en 1949. Après guerre, on extrait 1 000 tonnes de charbon par mois. La mine sera nationalisée en 1947.

Photographies

14MolayLittry0114MolayLittry0214MolayLittry03

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction