Architecture > Châteaux et Palais > Château Fort d’Epinal

Château Fort d’Epinal

Sujets de l'article : Château , Chateau fort , epinal

Perché au dessus de la ville vosgienne, le château d’Epinal aurait été fondé en même temps que la ville par l’évêque de Metz, Thierri de Hamelant. Au centre de nombreux conflits, il reste encore aujourd’hui le témoin d’une histoire mouvementée.

Mis en valeur par Chrtophe Doublat, receveur général des Vosges, le château est encore aujourd’hui un lieu de promenade qui offre un beau panorama sur la vallée de la Moselle. Il est un domaine municipal en 1890. Construit pour surveiller le fleuve et les accès aux vallons d’Ambrait et de Saint-Michel, la forteresse connaîtra son apogée au XVIIe siècle.

Si la fortification initiale n’occupe qu’une partie de la plateforme, Jacques de Lorraine étant son périmètre tout au long de l’escarpement (moitié du XIIIe siècle). Mais ce sont les modernisations des XIVe et XVe siècle qui apportent toute sa puissance à ces fortifications. En 1466, une garnison est installée de façon permanente dans le château. Les Ducs de Lorraine sont les seigneurs des lieux.

Les ultimes aménagements pour intégrer l’artillerie à la forteresse ont lieu au début du XVIIe siècle. La courtine au Nord laisse place à large espace dédié à l’artillerie. Ce sera les dernières améliorations avant le siège de 1670 qui conduira à son démantèlement.

La forteresse restera plus où moins abandonnée jusqu’au rachat de la propriété par Christophe Doublat. Le parc est transformé en un jardin d’agrément à l’anglaise. Les ruines donnent alors toute leur connotation romantique aux jardins. Le receveur général des Vosges, construira un escalier dans un style asiatique pour accéder au parc depuis sa demeure en contrebas (Tour Chinoise d’Epinal).

Le château est depuis 1890 la propriété de la ville d’Epinal qui a continué à valoriser ce patrimoine. Le château présente encore un certain nombre de ses vestiges, une terrasse panorama et des vignes sur ses flancs. La promenade y est agréable et la montée, si on le fait à pied, plutôt raide.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.