Regions > Alsace > Haut-Rhin > Cimetière juif de Biesheim

Cimetière juif de Biesheim

Sujets de l'article :

La France a permis depuis longtemps à chaque communauté d’enterrer ses morts en respect de ses règles de culte. Mais ce ne fut pas toujours le cas. Après les persécution du XVIIe siècle, la communauté juive put réinvestir les territoires autour de Neuf Brisach. A Biesheim, la communauté disposait ainsi de son propre cimetières à l’écart de la ville, non loin de l’ancien ouvrage allemand du cimetière juif.

Si le lieu n’est pas un passage touristique, il a passé les guerres sans véritables dégradations. Mais depuis quelques années on peut noter un vandalisme gratuit et des stèles régulièrement brisées.

La communauté juive, avant même l’holocauste, a été en Alsace régulièrement persécutée jusqu’à être exclue au XVIIIe siècle de la Ville de Neuf-Brisach. Les juifs qui habitent autour de Biesheim ont au XVIIIe siècle l’habitude de se faire enterrer au cimetière de Mackenheim. Mais Jacob Wurmser, prévôt des juifs de Grussenheim et Alexandre Weyl de Biesheim font l’acquisition d’un nouveau terrain à l’écart de Biesheim. Situé au Nord non loin du Rhin, il est construit en 1802.

Les trois guerres successives laisseront ce site de mémoire presque intact. On y retrouve les sépultures de rabbins des XVIIIe et XIXe siècle ainsi que de nombreuses tombes plus récentes. Un mémorial des martyrs est également présent dans son périmètre.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.