Regions > Aquitaine > Landes > La fontaine chaude de Dax

La fontaine chaude de Dax

Sujets de l'article : Fontaine

La Fontaine chaude de Dax est le symbole du thermaliste de la ville. La source de La Nèhe est exploitée depuis l’Antiquité. Elle fournit une eau réputée pour ses vertus thérapeutiques et qui jaillit a une température constante de 64°. Elle a été réaménagée au début du XIXe siècle dans un style gallo-romain.

La fontaine vers 1900 – Collection DR

Qui se rend à Dax pour y suivre une cure thermale passe obligatoirement à proximité de cette fontaine qui est l’un des symboles de la ville. Elle fut à l’origine de la construction des nombreux établissements thermaux de la cité landaise.

Caractéristiques de l’eau de la Nèhe

Connue depuis l’antiquité cette source chaude délivre un débit quotidien de 2 400 000 litres à une température d’environ 64°. Chargées en oligo-éléments, elle est réputée pour soigner les problèmes rhumatologique, phlébologique et gynécologiques. Sa résurgence au niveau de la fontaine chaude a des caractéristiques spécifiques avec une température rabaissée à 60° et des concentrations en minéraux supérieures. Sous l’effet de la chaleur, une algue s’y développe et est utilisé dans la fabrication d’un médicament naturel, le « Péloïde de Dax ».

Patrimoine Gallo-romain

Ce sont les romains qui ont contribué à l’exploitation de cette source située au centre de la ville de Dax. Les monuments originaux ont été remodelés au fil des siècles pour aboutir à une reconstruction complète au début du XIXe siècle. Elle a conservé cependant quelques vestiges médiévaux. A l’époque gallo-romaine on trouvait à cet emplacement des thermes.

Entre 1814 et 1818, un nouvel édifice est construit reprenant non seulement le nom de la déesse des eaux vives (Nèhe) mais aussi une architecture de style gallo-romain. Construite en pierre, elle adopte un style toscan et présente des écoulements d’eau décorés de lions de petite taille. A cette époque, la fontaine était aussi utilisée par les bouchers et la population pour y faire la cuisine.

Au fil des siècles suivants, la fontaine a subit un fort affaissement. Dégradée et peu entretenue elle sera restaurée et inaugurée en décembre 2003.

La légende du thermalisme à Dax

Si la fontaine est le symbole de cette activité devenue florissante, une légende est associée à la naissance du thermalisme à Dax. L’histoire veut qu’un légionnaire qui aurait jeté son chien soufrant de rhumatismes dans l’Adour, l’aurait retrouvé sur la rive guéri par la boue thermale. De là serait né le thermalisme.

Si celle légende est bien difficile à croire, elle puise son fondement dans un usage de cette eau riche en oligo-éléments depuis des siècles.

Aujourd’hui, la fontaine reste un passage incontournable de la cité landaise.

 

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.