Architecture > Maisons et immeubles > Maison de l’Infante (Maison Joanoenia)

Maison de l’Infante (Maison Joanoenia)

Sujets de l'article :

Situé sur le port de Saint-Jean-de-Luz, la Maison de l’Infante est une demeure patricienne du XVIIe siècle. Egalement appelée maison Joanoenia, elle a accueilli l’infante d’Espagne, Marie-Thérèse, pour son mariage avec Louis XIV en 1660.

L’armateur basque Joannot de Haraneder fait ériger dans le second quart du XVIIe siècle, vers 1640, cette belle demeure avec sa façade de briques rouges, d’inspiration italienne.

Son architecture brille par son élégante et sa symétrie. Ses deux tours encadrent parfaitement sa façade en pierre et brique rose. La porte d’entrée avec son petit chapiteau, est surmontée de deux galeries dites à l’italienne composée chacune de cinq arcades. A l’intérieur l’antichambre du grand salon (dite « chambre de l’Infante ») comprend une cheminée imposante sculptée de dauphins couronnés et de têtes d’angelots. Les poutres reçoivent des décors de l’école de Fontainebleau représentant des monstres mythiques et des fleurs exotiques. Au bout du salon, un oratoire offre une vue panoramique sur le port et la Rhune.

Cette demeure doit sa renommée pour avoir accueilli en juin 1660 la reine-mère et l’infante Marie-Thérèse pour son mariage avec Louis XIV. Les deux époux furent mariés le 9 juin 1660 en l’église Saint-Jean-Baptiste de Saint-Jean-de-Luz.

Cette demeure accueillera plus tard d’autres membres de la cour,  en 1701 les petits-fils de Louis XIV, le duc de Bourgogne et le duc de Berry. En 1854, la princesse Eugénie et  Napoléon III y séjourneront.

Inscrit partiellement aux monuments historiques en 1925, l’ensemble du bâtiment est classé depuis 1992.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *