Regions > Aquitaine > Gironde > Médoc > Môle d’escale du Verdon

Môle d’escale du Verdon

Le môle d’escale du Verdon-sur-Mer est l’un des vestiges du patrimoine historique moderne de la Pointe du Médoc. Ces bâtiments qui permettent aux passagers d’atteindre directement les paquebots depuis leur train seront en grande partie détruits par les allemands en 1944.

Historique

33MolleEscaleDuVerdon01

En 1910, la Chambre de commerce de Bordeaux imagine se doter d’un avant-port, construit au bout de l’estuaire de la Gironde pour permettre aux passagers un plus grand confort.

Le projet ne voit le jour qu’après la première guerre mondiale et ne doit sa construction qu’à l’argent issue des dommages de guerre allemands. Ce sont près de 1000 ouvriers qui se succèdent sur le chantier.

Ce môle bénéficie de techniques de construction novatrices : enfoncement des piles, amortisseurs hydrauliques pour l’accostage des paquebots, … Il est érigé dans un pur style art déco et comprend de nombreux salons, un bar, un grand hall. Il est relié à la terre par un viaduc de 370m grâce auquel les trains s’approchent au plus près de l’escale. Le chemin de fer utilise la première ligne électrifiée de la SNCF.

L’avant-port est équipé de deux faces d’accostage longues chacune de 317 mètres Il est constitué de cinq tables de soixante mètres de long qui reposent sur douze piles en béton armé.

Après quatre ans de travaux, le môle est inaugurée le 22 juillet 1933 avec l’escale du Champlain qui débarque des pèlerins pour Lourdes.

L’une des dernières escales est celle du « Massilia » en juin 1940. Alors que le gouvernement français s’est replié à Bordeaux, 40 parlementaires tentèrent de rejoindre l’Afrique de Nord pour y constituer un gouvernement.

Lorsque l’armée allemande investit le Médoc, elle installe sur le môle plusieurs batteries antiaériennes.

En 1944, lors des combats pour la libération de la France, le môle est plastiqué en grande partie par l’armée allemande. Un témoignage de ces combats subsiste encore, sous la forme de l’épave du bâteau allemand Z24 qui git à proximiyé des piles du môle.

En 1964, il est restauré pour l’accostage des pétroliers.

 

Le môle aujourd’hui

Perdu au milieu de la zone portuaire, le môle est aujourd’hui à l’abandon derrière un portail de fer. Construit au milieu de Forteresse du Médoc, pièce angulaire du mur de l’atlantique, cette construction n’aura eu d’une dizaine d’années d’activité.

33MolleEscaleDuVerdon02

Photo en 1933

33MolleEscaleDuVerdon03

Vue satellite en 2015

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

2 commentaires sur “Môle d’escale du Verdon

    Port de Bordeaux : C'est En France

    (6 Avr ’16 - 20 h 19 min)

    […] complexe industriel à l’embouchure de la Gironde. Cela se concrétise par la construction du Môle d’escale transatlantique en 1933. Le port de Verdon est au début du XIXe siècle vieillissant et a des difficultés à se […]

    Bordeaux, port d’escale : C'est En France

    (31 Mar ’17 - 17 h 29 min)

    […] de navigation Sud-Atlantique. Tous les bateaux ne remontent pas le fleuve et nombreux accostent au Molle d’escale du Verdon-sur-Mer, dépendant du Port de […]

Commentaires fermés.