Architecture > Châteaux et Palais > Château Fort > Motte de la Matte (Moulin de la Motte à Carcans)

Motte de la Matte (Moulin de la Motte à Carcans)

Sujets de l'article : Moulin à vent

Même s’il est difficile de se l’imaginer aujourd’hui, les vestiges du Moulin visible au bourg de Carcans cachent les vestiges d’une ancienne motte castrale et une occupation humaine préhistorique.

Le moulin

Dans la tradition orale, le moulin à vent dont il est fait mention pour la première fois dans un document officiel  le 15 juillet 1627 est construit au lieu dit « le château ». A cette époque le moulin est cédé à un certain Monsieur Arbouet. Selon la logique, sa construction du moulin est donc antérieure à cette date.

33Carcans01

Il reste la propriété de la famille d’Arbouet jusqu’en 1761. C’est ensuite un chirurgien de Carcans, Monsieur Lagonnelle qui s’en portera acquéreur. Il changera de main en 1803.

Le moulin a pour particularité de disposer sur une pierre qui servait de linteau de la porte d’entrée un écu surmonté d’une couronne à neuf branches perlées. On retrouve au centre, un pain, un lion et un loup, ce qui serait affilié à des armes d’origine anglaise. Il est possible que le moulin ait été construit avec des pierres venant des murs de l’ancien château mais sans certitude. Le commerce de pierres de réemploi (et en particulier de monuments détruits) était très courant aux XVII/XVIIIe s.

Au pied du moulin on trouvait une fontaine miraculeuse, dite de Saint Jean. Pendant de nombreux siècles, la grande longévité des habitants du canton y sera associée.

33Carcans02

La motte castrale

Le Médoc comporte au Moyen-Age un maillage assez serré de petites places fortes, en dépit d’une terre souvent inhospitalière. Aujourd’hui de certains castrums ont été reconvertis en demeures de prestiges et pour certaines en  exploitations viticoles de valeur.

Les changements de paysage et les évênements historiques ont fait disparaître inexorablement un grand nombre d’entre eux. Les recherches réalisées par Leo Drouyn, l’abbé Baurein (Les variétés bordeloises) et plusieurs sociétaires de la Société Archéologique de Bordeaux au XIXe siècle confirment la présence de nombreuses positions défensives sur l’ensemble du territoire médocain. Détruits ou utilisés comme carrière de pierre, ils sont aujourd’hui invisibles dans le paysage.

Le castrum de la motte de Carcans, site particulièrement trompeur avec son ancien moulin à vent, aurait été détruit après la défaite des Anglais à Castillon-la-Bataille.

Etudiée par Leo Drouyn en 1874, la Motte de la Matte est au final assez mal connue. Selon le peu d’informations qui entourent cet édifice, un château aurait êté construit entre le XIIe et le XIIIe siècle. Comme ailleurs dans le Médoc, le fief était tenus par un vassal du Seigneur de Lespare, le château ayant été mentionné dans le testament d’Ayquem Guilhem III de Lesparre de 1256.

Les seuls vestiges visibles du château se réduisent maintenant à la motte de 7m construite des mains de l’homme et au fossé qui l’entoure. Sa surface ne laisse que peu de doute sur la dimension de cette fortification. Elle devait être d’assez petite taille.

Les fouilles s’avèrent actuellement assez hasardeuses, une maison ayant été construite sous le moulin. Le mystère risque fort de durer encore longtemps.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

1 commentaire sur “Motte de la Matte (Moulin de la Motte à Carcans)

    […] alors qu’encore aujourd’hui on peut en voir dans le paysage, comme à Carcans (Moulin de la Motte) ou près de l’Abbaye de l’Isle. Dans le Blayais, le Moulin du Grand Puy à Lansac […]

Commentaires fermés.