Architecture > Fortifications > Palais Cardinal de Saint-Emilion

Palais Cardinal de Saint-Emilion

Sujets de l'article : Saint-Emilion

Renommée par ses vins et son patrimoine architectural, la cité de Saint-Emilion dispose de monuments bien connus et d’autres encore mystérieux. Le Palais Cardinal fait partie des grandes énigmes de la cité.

Description

Il ne reste aujourd’hui de ce vaste palais du XIIIème siècle que la partie intégrée dans le mur d’enceinte. Il était situé dans l’alignement de la porte bourgeoise,  l’ancien accès principal de la cité. Selon la tradition locale, ce monument serait du  à Gaillard de la Mothe, neveu de Bertrand de Goth, le pape Clément V. Mais en s’intéressant de plus près à son architecture, le mystère s’épaissit.

33SaintEmilionsPalaisCardinal02

A voir aussi…

Le Palais Cardinal n’est pas l’oeuvre majeure de Gaillard de la Motte. On lui doit aussi le Château de Roquetaillade rendu mondialement célèbre par le film Fantomas contre Sctotland Yard avec  Louis de Funès.

Histoire

Gaillard de la motte est fait cardinal, au titre de Sainte Luce, par Jean XXII lors du consistoire du . Il se fait construire un palais  à proximité de  l’entrée principale de la cité, la porte bourgeoise ( Il ne reste aucune trace de cette dernière qui a été détruite en 1846, dans le cadre d’un projet d’urbanisation). On voit bien la différence entre la gravure de Leo Drouyn de 1846 et la photo prise en 2015. C’est probablement aussi vers cette époque que deux des six fenêtres géminées présentes en 1820 seront détruites.

33SaintEmilionsPalaisCardinal01

Gravure de Leo Drouyn (1846) avec la porte bourgeoise dans l’alignement

33SaintEmilionsPalaisCardinal03

Même vue aujourd’hui.

Ses origines gasconnes en font un allié de choix pour le Roi d’Angleterre, qui va lui offrir l’archidiaconat d’Oxford. Pour le roi de France, c’est avant tout un bandit. Il va aussi construire le second Château de Roquetaillade (château neuf) en 1305.

Selon, une fois encore, la tradition communément admise, Gaillard de la Motte serait donc l’instigateur de cette construction. Or de récentes recherches et la littérature historique montrent qu’il existe des incohérences entre le mode d’intégration du Palais dans la muraille du XIIe siècle et une construction contemporaine au Cardinal de la Motte (XIVe). Le climat politique au XIIe siècle est troublé et les habitants de Saint Emilion se barricadent derrière une forte muraille. On se demande ainsi, au terme de si grands efforts, ce qui les pousseraient à percer la muraille pour y intégrer un tel « Palais » alors que le climat du XIVe siècle est tout aussi dangereux.

L’intégration des fossés, du palais et des remparts est remarquable. Le style architectural du Palais est romain ce qui semble corroborer une construction contemporaine aux fortifications. Le mystère reste donc entier.

Quand on regarde aux alentours les constructions du XIIe siècle, on peut remarquer des similitudes avec l’Abbaye de Blasimon, non loin de là et l’église de Saint-Georges de Montagne (1110). Dans l’ouvrage « Histoire de Libourne et des autres villes et bourgs de son arrondissement » de Raymond Guinodié, la construction du Palais est estimée au XIe siècle avant la construction des fortifications.

Si le nom de Palais Cardinal est peut être juste là pour rappeler la présence à Saint-Emilion de Gaillard de la Motte, il est plus que probable que sa destination soit d’affirmer le rayonnement de la cité à défaut d’en assurer une meilleure défense. Les vestiges encore visibles (latrines à l’intérieur des pilastres, décors, …) démontrent que ce bâtiment faisait preuve d’un haut niveau de confort. La partie visible aujourd’hui ne correspond qu’à des vestiges et il faut imaginer, en regard des gravures faites sur cette construction jusqu’au XIXe siècle, qu’il était plus vaste et plus haut.

La suite ne sont qu’hypothèses et il est encore bien difficile aujourd’hui de savoir s’il s’agit d’un palais épisccopal, de vestiges d’un château ou de tout autre bâtiment. Le mystère est entier. Face aux priorités défensives entre les XIe et XVe siècle, cette curiosité a de quoi interroger.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

1 commentaire sur “Palais Cardinal de Saint-Emilion

    Saint-Emilion : C'est En France

    (3 Jan ’16 - 18 h 44 min)

    […] des Archevêques Eglise Saint-Martin de Mazerat Porte de la Cadène, Porte Brunet et les remparts Palais Cardinal (XIIe siècle) […]

Commentaires fermés.