Abbaye de Blasimon

Découvrez ce monument en suivant notre randonnée Tour de l'Abbaye et de la base de loisir de Blasimon
Position : 44° 45 14" N -0° 4 29" W

 

informations pratiques
Accès : libre
Visite : visite guidée sur rendez-vous

 
Contact :
Office de tourisme de l'Entre-deux-Mer
Tel: +33 (0) 5 56 71 59 62
Site internet

Tags :

Thèmes : Abbayes | Gironde

 

Au coeur de l’Entre-deux-Mers, l’Abbaye de Blasimon se découvre au détour d’un virage à la sortie de cette petite bourgade. Elle est l’un des vestiges d’une très forte activité humaine qui remonte bien avant le Moyen-Age. Maisons anciennes, moulins fortifiés, bastides, chartreuses, abbayes… sont autant de témoignages de cette époque.

Présentation

33blasimon01

Aujourd’hui, la ville de Blasimon s’étend dans une région riche au milieu de l’Entre-deux-Mers. La Gamage qui y prend sa source a offert depuis longtemps de nombreuses opportunités d’installation pour la population locale.

Visite

Aujourd’hui la visite du site est libre. Mais on peut constater que mis à part l’église et une tour il ne reste plus rien de l’ancienne abbaye qui puisse être visité. L’ensemble vaut le détour si vous passez aux alentours. Sa visite ne s’effectue qu’en quelques minutes, si l’église n’est pas ouverte. Le photographe pourra s’attarder sur les détails du portail et sur l’architecture globale de l’édifice dans la plus grande tradition de l’art Roman.

Pour découvrir l’Abbaye et ses alentours vous pouvez suivre notre circuit de petite randonnée « Tour de l’Abbaye et de la base de loisir de Blasimon »

Histoire

La fondation de la bastide de Blasimon remonte à la période 1317-1322. Elle est la plus récente dans cette partie de l’Entre-deux-Mers et fut crée par contrat de Paréage entre l’Abbé de Blasimon et le sénéchal du roi d’Angleterre. Mais son histoire ne fut pas aussi glorieuse que les autres bastides de la région. Son peuplement fut un échec et marqua la fin du mouvement de fondation des bastides dans cette région.

A la fondation de la bastide de Blasimon, la bourgade se limitait à un château dont l’enceinte protégeait un bourg. Ce dernier s’étendait toutefois au delà des murs. En 1322, le projet de nouvelle bastide a probablement largement modifié son tracé. Une partie du bourg et probablement du château ont été réaménagé afin de dégager de l’espace pour la nouvelle construction. L’excentration de la place et la position inhabituelle de l’église trouvent leur explication dans le déplacement du centre de Blasimon au XIVe siècle.

L’abbaye

La fondation de l’abbaye est indiquée en 721 dans certains ouvrages. Même si le contexte historique est propice (avec notamment la fondation d’une communauté monastique en 401 à Langon), la trace connu de la fondation de l’Abbaye remonte à 980. Dépendant de cette de Saint-Jean d’Angely, fondée en 850, il est légitime de croire que Blasimon n’ait été fondée qu’après cette date.

L’Abbaye est L’une des pièces de choix de Blasimon. Ce qui est donc certain sur son histoire, est le mystère des circonstances de sa fondation. L’occupation humaine sur le site remonte toutefois à une période bien plus ancienne. Des fondation antiques ont été retrouvée à certains endroits sous les bases des murs de l’Abbaye. Chose certaine, elle faisait partie des possessions de l’abbaye de La Sauve-Majeure, fait attesté en 1166.

Construit sur des marécages (les murs antiques sont construits sur pilotis), le monument initial était probablement voué à une source présente sur le site. L’Abbaye en porte les stigmates principalement au niveau du Cloître. Les vestiges de fossés ont été recouverts au XIXe siècle et ne sont plus visibles de nos jours. La façade de l’église date du XIIe siècle et a été remaniée au XIVe siècle.

Son rayonnement fut limité en raison de sa position géographique et de la proximité de l’Abbaye de la Sauve Majeure dont la paroisse de Blasimon dépendait.

Autour de l'Abbaye

Moulins alentours

La région du Dropt est caractérisée par la présence de nombreux moulins. Blasimon reste la commune la plus riche en Moulin. Six unités peuvent encore être observés. Tous appartenaient à l’Abbaye qui y trouvait des ressources financières très importantes. Le plus remarquable, est à proximité de l’Abbaye sur la départementale 17. En sortant de Blasimon et en laissant l’abbaye sur votre gauche, le Moulin de Labarthe apparait très vite sur la droite au détour d’un virage. Ce moulin fortifié au XIVe siècle est l’un des plus beaux de Gironde. Il est aujourd’hui dans son aspect d’origine, seul un escalier ayant été rajouté au XVe siècle. Un second moulin est également situé à proximité dans l’enceinte de la base de loisir de Blasimon, le Moulin de la Borie.

Le visiteur interessé par sa visite sera forcément déçu, puisque qu’il est dans un domaine privé et ne se visite pas. Il est visible depuis la route mais reste maintenant protégée par une haute palissade. On imagine que l’intérêt suscité par la batisse devenait génant pour le proprétaire des lieux.


Approfondir le sujet

Ce sujet est référencé sur d'autres pages : 3 réponses

  1. [...] aux alentours les constructions du XIIe siècle, on peut remarquer des similitudes avec l’Abbaye de Blasimon, non loin de là. Mais la comparaison s’arrête là, si ce n’est la confirmation que [...]

  2. [...] l’Abbaye de Blasimon et le Camping de Blasimon s’étend la base départementale du lac de Blasimon propice à la [...]

  3. [...] On recense parmi ses terres, 51 prieurés allant jusqu’à Bruwell en Angleterre. L’Abbaye de Blasimon à proximité en fait partie. Des écrits l’attestent et ceci depuis [...]

pagerank