Château de Roquetaillade

Position : 44° 29 33" N -0° 16 11" W

 

informations pratiques
Accès : libre
Visite : visite du parc gratuite. Visite guidée du Château : 9€50 (enfants 6€50).
 
Horaires :
Visite guidée : Juillet-Août : 11h-17h - Septembre-Octobre : 15h et 16h. Novembre à Paques (dimanches et jours fériés) 15h et 16h. Paques à Juin (tous les après-midi) 15h et 16h
 
Contact :
Château de Roquetaillade
Tel: 05.56.76.14.16
Site internet

Thèmes : Château Fort | Gironde

 

Si les plus cinéphiles y verront le décors de Fantomas contre Scotland Yard et du Pacte des Loups, le Château de Roquetaillade reste un site ancré dans le Moyen-Age. Présent depuis sa création dans la même famille, il propose une visite aussi intéressante que surprenante. Pour autant, son étonnante preservation n’est pas étrangère au travail mené par Villet-le-duc.

Sur le même sujet : Château de Fargues

Présentation

Dans un beau parc arboré se côtoient le vieux château et un château dont l’origine remonte au début du XIVe siècle. Restauré par Viollet-le-duc, le château « neuf » est du à Gaillard de la Motte, neveu de Clément V. Le château tel qu’il se présente aujourd’hui reste une évocation du Moyen-Age avant d’être une restitution fidèle du château originel. C’est quoi qu’il en soit un passage incontournable du sud de Bordeaux.

Château de Roquetaillade

Château de Roquetaillade

Gaillard de la Motte

Neveu du pape Clement V, Gaillard de la Motte est fait évêque de Toulouse par son oncle en 1305. Il en est privé de son évéché par le pape Jean XXII en 1317 après qu’il en ait épuisé les revenus. Il passera une partie de son existence à Saint-Emilion dans Le Palais Cardinal qui lui est souvent associé. Nommé cardinal il finira sa vie à Avignon.

Histoire

Histoire

Roquetaillade est un site qui est habité depuis la préhistoire. Construit sur un piton rocheux, il restait un site favorable à l’installation humaine. Pour autant la véritable histoire de Roquetaillade débute au VIIIe siècle.

Déjà à cette époque on mentionne la présence d’une fortification à Roquetaillade . Charlemagne rassemblera à cette époque son armée de Roquetaillade et y fit établir sur une motte une fortification en bois (778). Ce premier château fut le départ de ce qu’on appelle aujourd’hui le « château vieux ». Les sieurs de La Mothe vont considérablement le faire évoluer. Le bois remplace la pierre pour en faire une construction plus imposante. Doté de plusieurs tours, de hauts remparts et d’un arsenal défensif il évolua jusqu’en 1305, date de la construction de la tour-porte qui était le seul passage entre le cœur du château et le village.

Chapelle

Chapelle

Sous domination anglaise, le cardinal Gaillard de la Mothe, seigneur des lieux obtient la permission en 1306 de bâtir une nouvelle forteresse à Roquetaillade. Le neuveu de Clement V élève alors le Château « Neuf » de Roquetaillade. Au même moment, à quelques kilomètres plus loin  Cardinal Raymond Guilhem de Fargues, neveu du pape girondin Clément V, érige le Château de Fargues.

Pendant la Guerre de Cent Ans, le château se trouva au dessus du conflit probablement en raison du statut d’ecclésiastiques se ses seigneurs successifs. Il en fut également de même pendant les Guerres de religions, Roquetaillade étant plutôt loin des zones de conflit.

La Révolution Française l’épargna comme par miracle. Mais c’est plus en raison de la générosité du marquis de Lansac, propriétaire du château que par ses convictions. Doublant la solde des troupes venues de Bordeaux et leur offrant une belle dégustation dans sa cave, il parvint à éviter la destruction de son château.

Bien qu’épargné par les conflits, le château se trouvait au XIXe siècle en très mauvais état. Son classement Monument Historique fut déclanché très vite grâce à Prosper Mérimée en 1840.

Les restaurations sont lancées à partir de 1850. Entre 1860 et 1870, Viollet le Duc et l’un de ses élèves, Edmond Duthoit, restaure mais surtout transforme le château. Pendant cette vingtaine d’années, le château change de visage tant à l’extérieur qu’à l’intérieur.

Le 12 octobre 1976, les ruines du château vieux et le château neuf avec sa chapelle sont intégralement classés Monuments Historiques. Le parc du château de Roquetaillade comprenant l’ensemble des vestiges de l’enceinte médiévale avec la barbacane, le ruisseau du Pesquey et ses berges, le chalet du 19e siècle, le pigeonnier du Crampet sont inscrits à l’inventaire des monuments historique depuis le 7 novembre 2002.

Chose exceptionnelle pour notre époque, depuis le XIe siècle le château reste dans la même famille (700 ans).

Architecture

Architecture

Le château vieux

Il ne reste pas grand chose du château vieux si ce n’est sa tour-porte. Son plan reste toutefois connu puisque il disposait d’une enceinte semi-circulaire d côté de l’actuel château neuf, l’entrée s’effectuant par sa tour porte.

Parc du Château de Roquetaillade

Parc du Château de Roquetaillade

Le château neuf

Le château neuf présente toujours son plan carré avec six tours et un donjon central. Ce château se voulait révolutionnaire par le confort qu’il proposait dans une enceinte militaire. Il est le précurseur des palais châteaux-forts qui seront construits plus tard en France. La château est particulièrement bien préservé même s’il a subit deux rénovations, l’une à la renaissance et l’autre au XIXe siècle.

La cour intérieure qui était dédiée au Moyen-Age aux pièces d’usage et aux écuries permettait aux chariots de traverser le château grâce aux deux ouverture. L’actuelle ouverture (au nord) qui mène à la billèterie était initialement occupée par un pont amovible que l’on laisser tomber dans les douves en cas d’attaque. Il fallait à chaque fois le reconstruire. L’autre ouverture permet d’aboutir en face de l’entrée d’honneur (qui date du XIXe siècle). A l’est on retrouve un petit pont levis. Mais ce dernier ne date que de la rénovation de Viollet-Leduc. A l’origine se trouver une porte de « secours » permettant au seigneur de s’échapper. A la base du fossé se trouvait un tunnel qui aboutissait à la Collégiale d’Uzeste à 5 kilomètres. Il était prévu que les assiégés puissent s’enfuir par le tunnel à cheval. Aujourd’hui, le tunnel est écroulé à quelques mètres de son ouverture et est obstrué à de nombreux endroits par les racines des arbres.

L’intérieur profondément retouché par Viollet-le-Duc est unique en France. Des décors mauresques dans la chapelle présente dans le Parc et les intérieurs très inhabituels par la qualité des décors en fond un château exceptionnel. Notez également quelques belles pièces de mobilier dont un piano recouvert de l’ivoire, unique en Europe et dont il n’existe qu’un seul autre exemplaire dans un musée aux Etats-Unis.

Visite

Le Parc

Le parc de Roquetaillade comprend les vestiges de l’enceinte médiévale avec la barbacane, le ruisseau du Pesquey et ses berges, le chalet XIXe et le pigeonnier du Crampet, qui fait partie de l’Ecomusée de la Bazadaise. On trouve également une chapelle très bien conservée.

Visite

La visite est ouverte toute l’année. Les horaires peuvent toutefois varier en fonction des saisons. Les dimanches, des visites guides ont lieu à 15h et 16h. Sachez toutefois que si la visite des abords du château est libre, la visite des intérieurs n’est pas libre.

Les photographies sont interdites dans la chapelle et dans le château.


Approfondir le sujet

Ce sujet est référencé sur d'autres pages : 4 réponses

  1. […] Position : 44°31’59.5″N 0°17’32.3″W (POI Aquitaine) Sur le même sujet : Château de Roquetaillade […]

  2. […] Pour le roi de France, c’est avant tout un bandit. Il va aussi construire le second Château de Roquetaillade (château neuf) en […]

  3. […] connus d’Aquitaine mais ce serait oublier les nombreux Châteaux (Château de Castelnaud, Château de Roquetaillade, Château de Beynac, …), les Bastides et les fortifications (Citadelle de Blaye, Fort Médoc, […]

pagerank