Regions > Normandie > Manche > Station de sauvetage en mer de Barfleur (SNSM)

Station de sauvetage en mer de Barfleur (SNSM)

Sujets de l'article :

Créée en 1865, la Société Centrale de Sauvetage des Naufragés (SCSN, future SNSM) ouvre sa première station à Barfleur 20 avril 1865. Toujours présente au bout du port de Barfleur, elle a fêté en 2017 les 50 ans de la SNSM.


La station est marquée par le drame du 19 au 22 novembre 1893. Face à des conditions très difficile, l’équipe va sauver 5 navires et 56 personnes mais paiera le prix fort lors du sauvetage du « Maria ». Le sous-patron Louis Crestey et le canotier Auguste Sauvé y laisseront la vie.

La premier bâteau de la station était bien modeste en regard des performances du canot actuel, l' »AMIRAL DE TOURVILLE ». Long de 30 pieds (9m78), « l’Othello » était déplacé grâce à ses dix avirons. Construit en Angleterre dans les chantiers navals anglais Forrest and Sons, ce canot était dit à redressement (« insubmersible»).

Plusieurs bâteaux se succèderont : le « Sophie et Jeanne de Saint Faron » (1889), le « Veuve Armand Forquenot » (1914), le « Alfred et Élise Millet » (1933) premier canot à moteur de la station de Barfleur.

En 1955, la station prend possession de ses nouveaux locaux encore utilisés aujourd’hui. Ils disposent d’une rampe équipé de rails permettant de mettre à lot le canot par tous les temps et les marées. Un nouveau bateau le « Crestey et Sauvé » de 13m (son nom rend hommage aux deux sauveteurs ayant péri en mer en 1893) équipe la station. Il va se signaler par plus de 400 sauvetages pendant sa carrière (1955-1997). Aujourd’hui le canot tous temps « Amiral de Tourville » se trouve à quai dans le port de Barfleur.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin