Tour Nostradamus (Collège Salinis)

Position : 43° 38 42" N 0° 35 9" E

 

Tags :

Thèmes : Autres | Gers | Tour

 

Le collège  Salinis est l’une des établissements les plus anciens de Gascogne. La légende voudrait que Michel de Nostredame, dit Nostradamus y aurait enseigné. La Tour aurait hérité de son nom mais probablement à tord.

Photauch-s--du-25-01-2011-020.JPG

Histoire

Le collège primitif aurait été fo

ndé par e cardinal

François de Tournon (1538-1554) et aurait ouvert ses portes  en novembre 1543. Ce collège connait un grand succès. Charles IX l’érige en Université en août 1564 malgré l’opposition de l’Université de Toulouse.

Pendant les guerres de religions (de 1569 à 1584), le collège est fermé. Il est repris en main dès 1590 par les jésuités et jusqu’en 1762, année au cours de laquelle il seront chassés par des prêtres séculiers (chapelains de Garaison). En 1606, on y compte 705 élèves.

En 1627, la chapelle est terminée. Elle est souvent attribuée à  l’architecte Pierre Souffron.  Alors que le collège perd en influence, un pensionnat est créé (1777). Il fermera le 5 mars 1794.

Le 21 mars 1796, l’Ecole centrale du Gers investi les lieux mais elle ne fera pas long feu puisque en 1803, elle ne compte plus aucun élève. Elle est fermée une nouvelle fois (19 août 1804).

Grâce à une subvention accordée par Napoléon ap

rès son passage à Auch (24 juillet 1808),  le collège est remis en état et réouvre ses portes le 15 novembre 1808. Nous sommes loin de la fréquentation du XVIe siècle puisque 160 élèves se retrouvent sur les bancs de cette école. Il devient en 1833 collège royal grâce à l’appui du député du Gers Achille Salvandy. Il sera plus tard ministre de l’Instruction publique de Louis-Philippe. En 1897, il devient lycée de la république et Lycée national (1913).

En 1856, le collège a pris le nom ‘un ancien archevêque d’Auch: Mgr Salinis.

Face à la pression démographique et l’augmentation des classes d’age scolarisées, un nouveau lycée est construit et l’établissement redevient un collège d’enseignement secondaire (1971). Il accueillera jusqu’à 850 élèves. Remanié en 1993, il en reçoit aujourd’hui la moitié.

La tour  » Nostradamus « 

D’un plan carré, cette tour est partie intégrante du collège Salinis. Le nom qui lui est attribué (Nostradamus) interroge mais cette tour n’est dans les fait qu’un simple escalier qui permet d’accéder aux différents étages du collège.

La légende voudrait que le célèbre astrologue aurait enseigné au lycée d’Auch. Cet évènement n’est nullement attesté dans les biographies de Michel de Nostredame (dit Nos

tradamus). Bien que son chemin ait croisé la ville d’Auch, il n’y a pas de lien direct entre la tour et le personnage historique.

 


Approfondir le sujet

Les commentaires ne peuvent plus être ajoutés.

pagerank