Thématiques > Châteaux de la Loire > Château de Chaumont

Château de Chaumont

Sujets de l'article :

Construit sur les ruines d’une forteresse du Xe siècle, le château de Chaumont est une reconstruction du XVe siècle menée par Charles Ier d’Amboise. Cette nouvelle forteresse abandonne la donjon central et adopte progressivement tout au long de sa construction un style Louis XII préfigurant le style Renaissance. Le Château de Chaumont est le 4e château le plus fréquenté du Loir-et-Cher. Ce château est également réputé pour ses écuries, un ouvrage architectural  remarquable.

On accède au château depuis les rives de la Loire par un chemin qui franchit la falaise et qui traverse le parc qui accueille le Festival international des jardins. Ce parc bénéficie du label « Jardin remarquable ». Le Domaine de Chaumont-sur-Loire est un ancien domaine national qui a été acquis en 2008 par la région  Centre-Val de Loire. C’est l’une des premières collectivités territoriales à se porter acquéreur d’un domaine national. Le château s’inscrit dans le paysage de la Loire (fleuve) classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Le château de Chaumont fait également partie du regroupement architectural et touristique des « Châteaux de la Loire« .

La première forteresse

Les rivalités entre les seigneurs autour de la Loire au Xe siècle contribuent à la construction de nombreuses forteresses. Eudes Ie, comte de Bois fait ériger à Chaumont une forteresse pour protéger Blois de l’attaque des comtes d’Anjou. Dans ces batailles Gilduin de Saumur, dit le Diable de Saumur, s’illustra et en récompense de ses luttes contres  le comte d’Anjou Foulques Nerra, fut récompensé par le don du Château de Chaumont. Par le jeu des alliances et des mariages, la forteresse rentre dans le giron de la famille d’Amboise.

Mais Pierre d’Amboise se révolte participe à la Ligue du Bien Public contre le pouvoir royal de Louis XI. Le roi de France réplique militairement et pour punir son seigneur ordonne la destruction de sa forteresse en 1465. La famille d’Amboise en faisant allégence au roi revient en grâce et peut reconstruire son château.

Le château du XVe siècle.

Charles Ier d’Amboise, fils de Pierre d’Amboise, entame la reconstruction par l’élévation de l’aile nord entre  1469 et 1481. Il fait réaliser la porte d’entrée protégée par deux tours et un double pont-levis.  L’enceinte est dotée de mâchicoulis et de chemins de ronde. Le donjon central est remplacé, contrairement à l’usage par une tour extérieure, la tour de l’ouest. La construction se poursuit entre 1498 et 1510 par le fils de Charles Ier (Charles II) et son frère Georges. Le style Louis XII s’impose et permet au château de mettre un pied dans la Renaissance.

Le château reconstruit, il va ensuite passer dans les mains de Catherine de Médicis qui l’achète le 31 mars 1550 puis de Diane de Poitiers (1559) par un échange avec le Château de Chenonceau. Henri de La Tour d’Auvergne, duc de Bouillon, hérite du château en 1594 après le décès de son épouse fille de Diane de Poitiers. Le château passe ensuite dans les mains de différents seigneurs de province jusqu’en 1740.

Cour intérieure

Nicolas Bertin de Vaugyen, maître des requêtes ordinaires de Louis XV, en devient le propriétaire et reprend les travaux. Le corps de logis de 1481 est détruit. Il faudra attendre encore d’autres cessions et le passage de la révolution française pour que soit redonné tous ses fastes au château. Le fils de Madame de Stael, Monsieur Le Ray transforme le domaine en ferme à partir de 1829. Le château souffre de cette activité.  Mais dès 1834, avec l’acquisition du domaine par le comte d’Aramon puis par le vicomte Walsh en 1847, le château profite de profondes restaurations.

A partir de 1875, Marie Say future épouse d’Amédée de Broglie (fil d’Albert de Broglie) fait aménager des écuries luxueuses et un parc paysager qui donne au Château toute sa dimension actuelle. Les écuries et la restauration complète du château sont réalisés par l’architecte Paul-Ernest Sanson en 1877.

Les dernières techniques sont utilisées somme l’éclairage électrique à l’arc qui illumine les écuries. A cette époque, seuls l’Opéra Garnier et l’hôtel de ville de Paris en sont dotés. La famille de Broglie organise alors fêtes et réceptions. cette vie très luxueuse se conclura par des revers de fortunes qui obligeront la princesse de Broglie à vendre le domaine à l’état en 1938. La propriété est dès lors gérée par les Monuments Historiques

Le domaine aujourd’hui

Les travaux qui ont été menés par la famille de Broglie sont considérables et ont laissé le château dans un état remarquable. Ce n’est donc pas une surprise s’il s’agit de l’un des châteaux de la Loire les plus visités après Chambord, Blois et Amboise dans le même département.

La visite du château vous permet de découvrir des richesses architecturales remarquables et un mobilier datant de différentes époques. La visite des écuries est un incontournable.

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

2 commentaires sur “Château de Chaumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.