Architecture > Châteaux > Château Royal d’Amboise

Château Royal d’Amboise

Le Château d’Amboise fait partie des plus beaux Châteaux de la Loire. Totalement meublé, à l’inverse du Château de Chambord, il témoigne des fastes qui y avait cours jusqu’au XVIIIe siècle. Il reste un passage obligé dans la vallée des Châteaux de la Loire.

Sur le même sujet : Chapelle Saint Hubert

Présentation

Dominant la Loire, la Château d’Amboise occupe un site stratégique occupé dès l’Antiquité. Vers l’An Mil, Amboise est la forteresse de l’ouest de la France la mieux protégée. Ce sera aussi une résidence prisée des rois de France jusqu’à François Ier. Tombé à l’abandon à partir de 1760, il est désormais géré par la Fondation Saint-Louis.

37Amboise02

L’origine du Château remonte au tout début du Moyen-âge. Une première forteresse y est érigée vers 840. Il subsiste encore aujourd’hui les traces des fortifications d’origine médiévale aux extréminés du jardin renaissance.

Histoire

Des origines antiques

Etape stratégique au bord de la Loire dès l’Antiquité, le site d’Amboise accueille un oppidum aux Chateliers entre la Loire et l’Amasse. Les Wisigoths qui sont installé dans la région autour de 504 sont mis en déroute en 507 qui se replient au Sud de la Loire.

Une place forte est édifiée sur le site du Château dont a trace en 840. Alors que les invasions normandes déferlent sur la France, Adalard, Archevêque de Tours obtient des rois de France, Charles le Chauve et Louis le Bègue le droit de confier la garde de la place forte à Ingelger, le mari d’Adelais qui est une nièce d’Adalard, et Sulpice Ier de Buzançais, ces deux personnes étant de sa famille. Cela n’empêchera pas la ville d’être ravagée une seconde fois en 853.

Ingelger relève les fortifications de la ville d’Amboise. Autour de l’An Mil, Amboise est considéré comme la place la mieux protégée de l’ouest de la France.

Le domaine d’Amboise est intégré à celui des Comtes d’Anjou. La maison d’Amboise-Chaumont prend ensuite possession de la ville et de la forteresse. La Touraine est intégrée au royaume de France en 1214 après avoir été investie par Philippe-Auguste, Roi de France.

Résidence royale au XVe siècle

Après avoir été confondu pour trahison, en participant à un un complot contre Louis de la Trémoille, favori de Charles VII, en 1431, Louis d’Amboise se voit confisquer son château. Le château d’Amboise devient une demeure royale et entre dans le domaine royal. Charles VIII y conduit de grands travaux et le transforme en un véritable palais.

Réputé pour son haut niveau de sécurité, le Château d’Amboise devient une lieu de résidence royale et de représentation. Le 7 octobre 1461, le roi Louis XI se déplace à Amboise après son sacre à la Cathédrale de Reims pour venir saluer sa mère, la reine Marie d’Anjou. Sous Charles VII, le Château d’Amboise accueille les princes et princesses pour leur éducation. On y trouve une vaste bibliothèque, remarquable pour son époque. Elle préfigure la future Bibliothèque nationale, que créera Louis XI.

Louis XI suivra la tradition de son père et y fera élever son fils (le futur Charles VIII) sous la gouverne du seigneur Jean Bourré.

Le château Renaissance

Charles VIII revoit au début de son règne le château et y fait des aménagements et de profondes modification  de 1492 à sa mort en 1498:

  • La chapelle Saint-Hubert ;
  • Le panorama de la terrasse
  • L’aile, dite « Charles VIII » de style gothique flamboyant (logis du Roi et de la Reine)
  • Les deux tours cavalières (Tour des Minimes et Tour Heurtault) ;
  • Création d’un parc sur la terrasse. On y trouvera plus tard  un buste de Léonard de Vinci et un mémorial musulman pour les accompagnants d’Abd El Kader décédés à Amboise durant sa captivité.

La richesse architecturale et des décors du Château Royal d’Amboise sont dus à la passion de Charles VIII pour la culture italienne qu’il a découvert lors des campagnes d’Italie. De nombreux artistes italiens sont invités au château à partir de 1495. Les plus célèbres sont Dominique de Cortone et Fra Giocondo. Ils vont contribuer à la transformation du château dans le style Renaissance. Les extérieurs sont retravaillés avec  l’horticulteur Pacello da Mercogliano qui y aménage des jardins. Le chantier est très important avec 250 maçons en permanence sur le chantier sous la direction des architectes Colin Biart, Guillaume Senault et Louis Armangeart.

Charles VIII meurt  à Amboise d’une hémorragie cérébrale en 1498 à l’âge de 27 ans des suites d’un choc violent de la tête sur un linteau de pierre de la galerie Hacquelebac.

L’oeuvre de Charles VIII se poursuit sous Louis XII qui y fait construire une seconde aile toujours dans le style renaissance. Devenue la propriété de Louise de Savoie, mère du futur François Ier, Louis XII y décède le 1515 laissant le trône à son fils. C’est un tournant pour le Château qui, bien que les travaux se poursuivent ( tour Heurtault et le réaménagement de l’aile Louis XII), sera abandonné par la cour. Les châteaux de Chambord, de Blois ou de Fontainebleau ont désormais la préférence du roi.

François Ier invite Léonard de Vinci à séjourner à Amboise dans le Clos Lucé et on dit que pour la communication plus facile avec le roi un souterrain aurait été creusé jusqu’au Château d’Amboise. Ce n’est qu’un mythe, il a été démontré il y a peu de temps qu’il n’avait jamais existé. Henri II, continuera le travail de son père françois Ier en aggrandissant à nouveau le château.

37ChâteauAmboiseXVIe

Le château au XVie siècle

Le château d’Amboise reste surtout le théatre de la conjuration d’Amboise en 1560 qui sera l’un des points de départ des guerres de religion. Il perd sa vocation militaire en 1579 quand il est démantelé par Jacques Androuet du Cerceau. A partir du règne d’Henri III, le château va tomber progressivement dans l’oubli. Le roi n’y séjourne plus et il est progressivement transformé en prison « de luxe ». En 1626, y sera interné César, duc de Vandôme et son frère Alexandre qui ont conspiré contre Richelieu. Après un intermède, où le frère du roi, Gaston d’Orléans y fait sa résidence, sa vocation de prison se confirme. Nicolas Fouquet et le duc de Lauzun y sont enfermés par Louis XIV.

Au XVIIIe siècle, Amboise est la résidence du duc de Choiseul. Ce dernier l’abandonne en 1760 pour occuper son nouveau château de Chanteloup (dont il ne reste aujourd’hui que la Pagode). En 1792, il est confisqué par la nation comme bien national.

Pendant le premier Empire, le château est partiellement démoli pour faire face aux coûts d’entretien astronomiques. L’ancien consul Roger Ducos qui a reçut le château en cadeau de la part de Napoléon n’a pas trouvé d’autre alternative. La collegiale Saint-Florentin et les logis des reines en font les frais et disparaissent entre 1806 et 1810.

En 1848,  l’émir Abd El-Kader et une centaine de compagnons y sont internés. Ils seront libérés par Napoléon III en 1852.

Louis-Philippe Ier hérita du château par le biais de sa mère. Il dégagea les anciens remparts en faisant détruire les maisons attenantes et redécora l’aile Louis XII. Il est de nouveau confisqué lors de la Révolution de 1848.

La famille d’Orléans en redevient propriétaire en 1873. Le chateau devient une  maison d’accueil pour personnes âgées. Il faudra attendre le début du XXe siècle pour que le château soit restauré (par Victor Ruprich-Robert). Le château est donné par Henri d’Orléans  à la Fondation Saint-Louis qu’il a créé (vers 1970). Aujourd’hui encore elle gère le monument.

En 1874, les ossements attribués à Léonard de Vinci, retrouvés par  Arsène Houssaye en 1863 sous les ruines de la collégiale Saint-Florentin, furent placés dans la Chapelle Saint-Hubert. Pendant la seconde guerre mondiale, ils seront soustraits aux nazis puis cachés par le comte de Paris.

Architecture

Bâtiments et dépendances

  • Logis Royal : Situé au sommet du castrum, il fait face à la Loire. Il s’inscrit dans la transition entre l’art gothique et l’art renaissance.
  • Tour des Minimes et tour Heurtault : ces deux tours de construction très massive  permettaient aux carrosses d’accéder à la terrasse du château par deux rampes en pente douce. Elles sont situées sur la façade nord et ouest du château.
  • Chapelle Saint-Hubert, construite entre 1491 et 1496. Elle abriterait le corps de Léonard de Vinci.

Photographies

37Amboise0237Amboise0137Amboise04

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

1 commentaire sur “Château Royal d’Amboise

Commentaires fermés.