Château de Thil

Position : 47° 23 7" N 4° 20 14" E

 

Tags :

Thèmes : Châteaux | Côte-d'Or | Monuments religieux

 

Au coeur du Parc du Morvan, le château de Thil et sa collégiale se découvrent au coeur d’un site pittoresque. Le château qui selon certains écrits pourrait remonter au IXe siècle ne présente aujourd’hui que ses ruines. La collégiale, en meilleur état accueille de nombreux concerts.

Présentation

GPS : POI Bourgogne – 47°23’06.6″N 4°20’14.4″E

21ChateauDeThil01

Une randonnée permet de découvrir le château et d’autres curiosités : boucle de la butte de Thil

Situation géographique

 

Histoire
Le château fut le siège de la puissante baronnie de Thil. Il est mentionné en 1006 dans des écrits et aurait été reconstruits à la fin du XIIe siècle (1198) par Guy de Thil. Mais en 1366, le château fut assiégé par d’Arby, capitaine des écorcheurs. Le château fut pris au bout de cinq jours, les assiégeants faisant prisonnière la châtelaine, Agnès de Frolois. Le collégiale tenue par des chanoines resta préservée de toute invasion grâce à leur tenacit.

En 1591, les Ligueurs, qui s’étaient retirés au château, furent attaqués par le comte de Tavannes, qui leur fit évacuer la place. Le château réduit à l’état de ruine fut  démantelé en 1640 sur ordre de Richelieu. La collégiale, fondée en 1340 par Jean de Thil, connétable de Bourgogne, fut vendu comme bien national à la Révolution.

Architecture

Le château

Certes, le lieu n’a pas la beauté du Château de Cormatin mais conserve quelques points d’intérêts; les ruines conservent une enceinte semi-circulaire (XII/XIIIe s), un haut donjon carré, des bâtiment (XVe s), des dépendances, des cuisines voûtées, des cheminées monumentales, des celliers romans et gothiques et  des souterrains. Aux alentours, vous pourrez voir la  Maison forte de Brouillard du 14ème, transformée en ferme (porte fortifiée, bâtiment 18ème comportant des boiseries armoriées).

La collégiale

L’église de la collégiale comporte également des pièces intéressantes. Le chœur du XVe, son transept 12ème et des fenêtres flamboyantes ; pierre tombale 16ème, fonts baptismaux* 12 vitraux XVIe, statues (XIVe et XVIe s) . La collégiale en ruines arbore une belle architecture gothique ( XIVe s) : haut clocher carré à contreforts, nef unique, chœur à chevet plat, portail sculpté, pierre tombale du XVe d’un doyen de la collégiale.

A proximité
Flavigny-sur-OzerainFlavigny-sur-Ozerain.. Cette bourgade de [Côte d'Or est une cité médiévale située sur un éperon rocheux. Cernée par une géographie favorable à sa défense (3 rivières), Flavigny-sur-Ozerain est un village pittoresque et qui mérite qu'on s'y arrête. Cette seigneurie de l'Auxois a traversée l'histoire mais à perdu de son lustre d'antan. En savoir plus...

 

 

Flavigny-sur-OzerainSaint Thibault et son Eglise.. L'histoire raconte que ce village auxois reçut au XIIIe siècle les reliques de Saint Thibault. Son église vouée à ce saint fut le siège d'un ancien prieuré datant de cette même époque. Si les alentours se veulent champêtres (seulement 142 habitants vivent à St Thibault), l'église est de toute beauté. En savoir plus...

 

 


Approfondir le sujet

Les commentaires ne peuvent plus être ajoutés.

pagerank