Architecture > Châteaux et Palais > Château Fort > Château de Castelnaud (Castelnaud-la-Chapelle)

Château de Castelnaud (Castelnaud-la-Chapelle)

Sujets de l'article : Chateau fort

Avec celui de Beynac, le château de Castelnaud est l’une des forteresses les mieux préservées de la vallée de la Dordogne et du Périgord. Cette forteresse fondée au XIIe siècle est le résultat une succession de construction qui donne l’ouvrage tel qu’il est présent aujourd’hui. Détruit pendant la Croisade contre les Albigeois, il sera reconstruit après 1214.

Le château de Castelnaud surplombe la village pittoresque de Castelnaud-la-Chapelle. Cette forteresse a conservé une grande partie de ses attributs médiévaux même si les reconstruction et améliorations successives l’ont considérablement transformé. Outre un mobilier important, le château abrite aujourd’hui le Musée de la guerre au Moyen-Age. On accède au château par un chemin qui gravit la colline depuis le bas du village en passant devant l’Eglise Saint-Michel-Archange de Castelnaud et en empruntant les ruelles qui ont conservé tout leur cachet.

La forteresse fait face au Château de Beynac, l’adversaire de toujours. Fief du roi d’Angleterre pendant la période de l’Aquitaine anglaise, le château est fondé au XIIe siècle. Il est un fief cathare au début du XIIIe siècle, possession de Bernard de Casnac. La croisade contre les Albigeois que l’on situe généralement en Languedoc remonte jusqu’en Dordogne. Simon de Montfort prend le château en 1214 qui est en grande parti détruit. Il ne reste de cette époque que des soubassements.

Un nouveau château est construit sur les ruines du précédent. Il en subsiste aujourd’hui le donjon et la courtine. En 1368, la famille des Caumont devient propriétaire du château.

Le château passe de main en main entre français et anglais durant la guerre de Cent Ans. Les Caumont sont chassés du château. Après le siège ordonné par Charles VII en 1442, il leur sera restitué. Le château est alors renforcé et est entouré d’une enceinte basse et d’une nouvelle barbacane. La forteresse est adaptée aux évolutions de l’artillerie avec l’ajout de canonnières puis d’une tour d’artillerie.

Les guerres de religion chassent une nouvelle fois du château les Caumont. Le capitaine Geoffroy de Vivans prend en main la forteresse et profite de sa mauvaise réputation pour dissuader les assaillants de s’y attaquer. Après les conflits, la forteresse se transforme progressivement en un château plus confortable. Il dispose de nouveaux corps de logis conforme aux modes du XVe siècle. Cela ne suffit par pour les Caumont qui vont préférer le château des Milandes situé non loin de là.

Le château est progressivement abandonné à partir du XVIIe siècle. A la révolution, il n’est plus utilisé et commence à tomber en ruines. Au XIXe siècle, il est utilisé comme carrière de pierres pour les constructions des habitations et la rénovations des châteaux du secteur.

A partir de son classement Monument Historique en 1966, des restaurations très importantes sont menées. Ouvert au public, il s’enrichit en 1985 avec la création dans ses murs du « Musée de la guerre au Moyen Âge »

Bibliographie et documentation

Site officiel du château : https://castelnaud.com/

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

2 commentaires sur “Château de Castelnaud (Castelnaud-la-Chapelle)

    Château de Fayrac – C'est En France

    (19 Sep ’19 - 9 h 36 min)

    […] de Fayrac est particulièrement méconnu. Il faut dire que la proximité des forteresses de Castelnaud et de Beynac lui fait de l’ombre. Le château est situé sur la commune de […]

    Château de Beynac – C'est En France

    (19 Sep ’19 - 9 h 37 min)

    […] Les deux ennemis se surveillent depuis leurs forteresses, les anglais étant installés dans le château de Castelnaud. Le château ne subira que peu de destructions et sera amélioré au fil des siècles. Le dernier […]

Commentaires fermés.