Architecture > Châteaux et Palais > Château du Louvre

Château du Louvre

Sujets de l'article : Chateau fort

Construite sous Philippe Auguste, cette forteresse pour compléter les fortifications qui entouraient la ville de Paris. Au XVIe siècle, il a laissé la place au Palais du Louvre. Il ne reste plus de vestiges aériens visibles.

Il est difficile de s’imaginer aujourd’hui l’emprise de cette forteresse sur la rive de la Seine. L’architecture régulière du Louvre a gommé en deux siècle cet ouvrage militaire. Pourtant lors d’aménagement du Louvre sous la surface, au XIXe siècle, ont été mis au jour les vestiges des murailles et du donjon qui avaient été simplement arasés. Les fossés comblés à partir du XVIe siècle, sont toujours présents sous terre. De nombreuses forteresses ont ainsi été simplement recouvertes, comme le Château Trompette à Bordeaux, toujours présent sous la Place des Quinconces.

les travaux menés lors de la construction du Grand Louvre ont permis le dégagement de certains de ces vestiges qui ont été mis en valeur dans les collections du Louvre médiéval. Outre des objets de l’époque, ces éléments de maçonnerie sont accessibles lors de la visite du Louvre.

La forteresse

Alors que Philippe Auguste se prépare à partir à la troisième Croisade (1190), Philippe Auguste craint pour la sûreté de Paris et surtout de ses archives et de son trésor. A cet effet face à pression anglaise qui occupe la Normandie à 100km de Paris, il fait bâtir entre 1190 et 1209 l’enceinte qui pose son nom sur la rive droite et de 1200 à 1215 sur la rive gauche. Le château fort qu’il fait construire en bord de Seine, occupe l’Ouest du Paris de l’époque sur le flanc qui fait face aux anglais.

Comme un certain nombre de forteresses de l’époque, elle adopte un plan quasiment carré (72m x 78m) et est entouré d’un fossé en eau de 10m de largeur. Ce dernier est alimenté par la Seine. Les deux portes du château (au sud et à l’est) s’ouvrent vers l’intérieur de Paris pour réduire sa vulnérabilité. Les murs extérieurs qui prolongent le mur d’enceinte sont renforcés en épaisseur et par dix tours défensives. Les tours sont adaptées à la portée des arcs de l’époque et les deux portes équipées d’un pont-levis doté de deux tours.

Les bases des fortifications reposent sur de petits talus qui doivent faciliter l’envoi des projectiles et contrer les offensives adverses.

Le plan carré dessine une cour centrale dans laquelle un donjon est construit à partir de 1200. De forme circulaire il occupe un diamètre de 15,6m sur 30m de hauteur avec des murs d’épaisseur de 4,25m. Un fossé circulaire de 9m de largeur (pour 6 de profondeur) entoure cette construction et on le traverse à l’aide d’un nouveau pont levis. Il n’est pas rempli d’eau et comprend un pavage en pierre non taillée. Il se terminent en hauteur par des machicoulis recouverts d’un toit en ardoise. L’architecture est conçue avant tout à des fins militaires.

Dernier refuge pour le roi, son puits permet de tenir un siège. Jusqu’à Philippe le Bel, il sera utilisé avant tout pour les archives du roi et le trésor royal.
Philippe Auguste avait choisi par expérience de construire un donjon rond et non pas carré ou rectangulaire pour des raisons militaires. En effet, les pionniers ennemis pouvaient plus facilement réaliser un travail de sape sur chaque côté d’un angle d’une tour carrée que sur la paroi d’une tour de plan circulaire5.

La construction du château se termine en 1202 et préfigure de ce qu’on appellera « architecture philipienne ».

Aux XIIIe et XIVe siècle, le donjon servira de prison. Le comte Ferrand de Flandre y sera enfermé de 1214 à 1227.

Résidence des rois

Le château va ensuite être agrandi sous Saint-Louis entre 1230 et 1240. Avec le développement de Paris au XIVe siècle, des quartiers se sont étendus au delà du rempart. Le château, avec la construction du nouveau rempart (dit de Charles V) est englobé et perd en grande partie son intérêt militaire. Le Château fort se mue progressivement en palais. L’architecte du roi Raymond du Temple le dote de nouveaux aménagements et agréments. Le Château du Louvre accueille la première bibliothèque royale. En 1420 (Guerre de Cent ans), les anglais occuperont le château du Louvre dans une ville dévastée jusqu’en 1436.

En 1526, François Ier reprend la main après son emprisonnement en Italie et fait du Louvre sa principale résidence parisienne. Cette décision lance la refonte architecturale du Louvre. Il fait détruite le donjon en 1528, puis lance le projet d’un Palais à l’italienne avec l’architecte Pierre Lescot (1546). Le roi meur l’année suivante et c’est son fils qui va poursuivre le projet. Le mur ouest de la forteresse est fini d’être démantelé en mars 1549. , et laisse place à une salle de bal. Le même exercie est fait sur le mur sud qui est remplacé par le pavillon du roi (1553-1556).

Palais du roi sous Henri III, il ne cesse d’évoluer sous Henri IV alors que Marie de Médicis avait privilégié la construction du nouveau Palais des Tuileries (1564).

Sous Henri IV il ne reste presque plus rien de la forteresse et l’espace gagné couvre quatre fois la surface de la cour médiévale. Il fait relier les deux palais par une allée couverte, permettant de gagner facilement la Grande écurie située en dehors des remparts.

Louis XIII mue le Palais en un ouvrage plus symétrique en prolongeant l’aile Lescot. La portion nord du rempart est alors détruit. Louis XIV poursuivra cette oeuvre à l’est et y construira la colonnade du Louvre.

 

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

3 commentaires sur “Château du Louvre

Commentaires fermés.