Jardin des Tuileries (Paris)

Position : 48° 51 48" N 2° 19 39" E

 

informations pratiques
Accès : libre
Visite : gratuit
 
Horaires :
Du dernier dimanche de mars au 31 mai et du 1er septembre au dernier samedi de septembre : 7 h - 21 h. Du 1er juin au 31 août : 7 h - 23 h. Du dernier dimanche de septembre au dernier samedi de mars : 7 h 30 - 19 h 30. L'évacuation du public débute 30 min avant l'heure de fermeture.
 
Contact :
Office de Tourisme de Paris
Tel:
Site internet

Thèmes : Parcs et jardins | Paris --- Pages de l'article: 1 2 3 4

 

Ancien quartier de Paris, les Tuileries doivent leur nom à d’ancien fabriques de tuiles qui s’y trouvaient. Depuis 1564, le lieu à changé de vocation, devant jardin d’agrément puis parc public. Il est désormais le plus ancien jardin à la française de la capitale.

A proximité : Fontaines de la Concorde

Présentation

Les Tuileries étaient autrefois un quartier de Paris, situé entre le palais du Louvre, la rue de Rivoli, la place de la Concorde et la Seine. C’est le plus important (et accessoirement le plus ancien) jardin à la française de la capitale

Jardin des TuileriesOLYMPUS DIGITAL CAMERA75Tuileries02

 

Histoire

Histoire

Jusqu’au XVIIIe siècle

Au XIIIe siècle, on y trouve des terrains vagues et des fabriques de tuiles. Au siècle suivant on y dénombre un certain nombre de terres cultivées. Le prévôt de Paris, Pierre des Essarts, y possède alors un logis et quelques terres cultivables. Au XVIe siècle, Le secrétaire aux finances, Neuville de Villeroy fait ériger un hôtel particulier. François Ier l’acquiert pour l’offrir à la mère. Puis plus tard, Catherine de Médicis en devient le nouveau propriétaire.

Jardin des Tuileries

A partir de 1564, elle fait raser l’hôtel particulier et entreprend la construction; à proximité du futur Palais des Tuileries, d’un jardin à l’italienne. On y trouve alors six allées délimitant des zones de plantation rectangulaires. On y trouve alors des pelouses, des massifs de fleurs,…

Au XVIIe siècle, le jardin est doté d’une fontaine, d’une ménagerie et d’une grotte, puis d’une orangeraie et d’une magnanerie.

L’oeuvre de Catherine de Medicis est réduite à néant en 1664 quand Colbert demande à Le Nôtre de redessiner entièrement le jardin. Une allée centrale est percée et deux bassins sont rajoutés, un rond à l’est et un bassin octogonal à l’ouest. Le Nôtre ajoute les terrasses du Bord de l’eau et des Feuillants puis deux autres le long de ce qui sera la place de la Concorde.

75Tuileries02XVIIIe et XIXe siècle

En 1719, deux statues d’Antoines Coysevox (Mercure et la Renommées) sont rajoutée de part et d’autre de l’entrée principale. Le jardin des Tuileries sera le lieu de la première ascension d’un ballon transportant des personnes en 1783.

Lieu central dans Paris des évènements politiques de la révolution française, le jardin des Tuileries est agréménté de deux nouveaux bâtiments, l’un abritant un jeu de paume (actuellement galerie nationale du Jeu de Paume) et le second une orangerae (aujourd’hui musée de l’Orangerie).

Entre 1870 et 1871, on construit des ballons montés au jardin des tuileries. Mais cette activité sera déplacée à la gare de l’Est après des bombardements prussiens. Pendant l’exposition universelle de 1878, le ballon captif « géant » d’Henri Giffard décolle du jardin des Tuileries.

A partir du XXe siècle

Au cours des Jeux Olympiques d’été de 1900, on y organiser les épreuves d’épée.

En 1914, le jardin des Tuileries est classé au titre des Monuments historiques.

Le jardin est tranformé en potager pendant la seconde guerre mondiale. Lors de la libération de Paris, des vifs combats ont lieu dans et autour du jardin. Le lieutenant Bricard y effectue un nettoyage systématique. Une dizaine de plaques commémoratives ont été placées tout au long du jardin pour saluer la mémoires des victimes de ces combats.

Le jardin aujourd’hui

Le jardin aujourd’hui

Le jardin est désormais un parc public où des chaines sont mises à disposition gratuitement toute l’année. On peut y louer des bateaux à voile miniature et les faire voguer sur le bassin à proximité de l’Arc de Triomphe du Carrousel.

Des expositions de sculptures ont régulièrement lieu sur les pelouses. En 1989, les Tours de la Liberté de Jean-Marie Hennin et Nicolas Normier y sont exposées. En 1998, ce sont plusieurs sculptures contemporaines qui sont présentées ( Auguste Rodin, Henry Moore, Roy Lichtenstein, Tony Cragg, Jean Dubuffet, Alain Kirili, Étienne Martin,…).

Comment s’y rendre

On accède en métro par les stations Concorde et Tuileries.

Photos

Jardin des TuileriesOLYMPUS DIGITAL CAMERA75Tuileries02

 

 

 

 

Pages: 1 2 3 4


Approfondir le sujet

Ce sujet est référencé sur d'autres pages : Une réponse

  1. […] Situation : 48°51’56.1″N 2°19’16.1″E (POI Ile-de-France) A proximité : Jardin des Tuileries […]

pagerank