Regions > Bourgogne > Côte-d'Or > Cussy-la-colonne

Cussy-la-colonne

Cussy-la-colonne est une petite commune de la Côte-d’or. Elle comprend sur ses terres une colonne d’inspiration gallo-romaine. Un peu oubliée des circuits touristiques, elle vaut tout de même le détour si vous passez à proximité de cette commune de Côte-d’Or.

Position : 47°02’49.0″N 4°38’31.1″E (POI Bourgogne)
Sur le même sujet : Mausolée de Glanum

Présentation

Cussy s’est avant tout une colonne romaine qui semble surgir de nulle part. Présente à l’extérieur de la commune elle se dégage de la campagne au bout d’un petit chemin. Elle date du IIIe siècle.

21cussy01 21cussy02 21cussy03

 

Histoire

Datant du 3e siècle après JC, elle a été classée par les Monuments historiques en 1846. Haute de 11m60, elle aurait perdu la statue de son sommet. Elle est soutenue par deux pierres de fondation hautes de huit mètres. Son piédestal est surmonté d’un socle polygonal orné des figures des sept dieux planétaires (soleil et lune compris), la huitième portant la dédicace.

Il faut noter que double-plinthe du piédestal confirme la datation du Bas-Empire (postérieur au règne des Antonins)
La colonne a été restaurée en 1822.

La colonne s’inscrit dans une tradition qui voit aux IIe-IIIe siècles dans le centre-est de la Gaule entre Meuse et frontière rhénane, l’apparition de colonnes plus où moins curieuses. Jean Loicq, Professeur honoraire de l’Université de Liège, décrit parfaitement ce mouvement dans son ouvrage « La vie religieuse en Gaule. Héritage celtique et courants méditerranéens ».

Le mystère reste entier puisqu’il n’est fait mention nulle part d’une forme ou d’une désignation de ces colonnes. Selon les archéologues et les chercheurs, la construction de ces monuments serait due exclusivement à des particuliers. La colonne de Cussy-la-colonne est le dernier témoignage de ces formes architecturales, toutes les autres constructions ayant disparu. C’est en quelque sorte un monument unique.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction