Fort d’Ambleteuse (Fort Mahon)

Position : 50° 48 19" N 1° 36 2" E

 

informations pratiques
Accès : libre
Visite : payante
 
Horaires :
samedi et dimanche de 15h00 à 18h30 en juillet-août et les dimanche de 15h00 à 18h30 en septembre-octobre
 

Tags :

Thèmes : Fort | Pas-de-Calais | Seconde Guerre Mondiale

 

Le Fort d’Ambleteuse est un Fort construit par Vauban qui fait partie du Réseau de Fortifications de Vauban, classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco. Il est construit à l’entrée de l’estuaire de la Slack sur ordre de Louis XIV pour défendre un port de guerre. Il prend plusieurs dénominations dont Fort Mahon

Description

62FortAmbleteuse01

Le fort d’Ambleteuse reprend une architecture en forme de fer à cheval adoptée sur d’autres côtes, dont le Fort Louvois en Charente-Maritime. Il se compose à l’intérieur du rempart, d’une tour d’artillerie protégée par un rempart et derrière une place d’armes fermée par un mur à redan. On retrouve aussi une casemate annulaire mais qui a été en partie détruite lors de la construction d’une casemate allemande pendant la seconde guerre mondiale.

Le Fort avait subit de profondes dégradation en 1945 après avoir été heurté par deux mines marines. Il a été restauré à l’identique, tout au moins sur sa partie non modifié par l’organisation Todt.

Ouvert à la visite pendant le dimanche de Pâques à la Toussain, le fort accueille des expositions et six plans reliefs qui déroulent l’histoire de la cité d’Ambleteuse.

Historique

Ambleteuse est fortifiée par les anglais entre 1544 et 1546. On y retrouve alors une citadelle de forme pentagonale dans le port qui est entourée par un rempart de mer qui est flanqué par une batterie. Lors de son inspection des fortifications, Vauban fait décide de construite un nouveau fort en 1680 à la place de l’ancienne batterie anglaise.

62PortAmbleteuse01

MAGIN (N.), Plan du port d’Ambleteuse, 1717 – Source Gallica

Sa construction à l’embouchure de la Stack est compliquée puisqu’en fonction de la marée le chantier est par moment totalement entouré par la mer. Les travaux se déroulent entre 1682 et 1690.

Le Fort Vauban est restauré puis réarmé en 1803. Le général Legrand qui commandant la 3e division d’infanterie, en fait sa résidence jusqu’en mars 1805.

Vers 1840, apparait la dénomination « Fort Mahon » qui semble être issu d’une erreur de retranscription.

Face aux progrès de l’artillerie, le fort subit de même sort que d’autres construction ambitieuses telles que le Fort Boyard, et est réformé en 1887.

Totalement en ruines, il est restauré une première fois en 1930. Mais pendant la seconde guerre mondiale, une position allemande est aménagée sur le fort qui le transforme en partie. A la fin de la guerre, deux mines marines entrent en contact avec le fort et le détruisent en partie.

Le fort a été classé monument historique le 19 octobre 1965.

En 1967, l’« Association des amis du fort d’Ambleteuse » rachète le fort pour le franc symbolique. Le docteur Jacques Méreau et le géologue Destombes vont y mener de profondes restaurations. Aujourd’hui, l’association assume seule la pérennité de l’ouvrage. Elle a obtenu la prise en charge par l’état des travaux de restauration du rempart et sa participation à d’autres chantiers avec des aides des collectivités locales et de la Fondation du Patrimoine.


Approfondir le sujet

Les commentaires ne peuvent plus être ajoutés.

pagerank