Hôpital Maritime de Berck

Position : 50° 24 5" N 1° 33 37" E

 

informations pratiques
Accès : libre
Visite : ne se visite pas

 
Contact :
Hôpital Maritime de Berck
Tel: 03 21 89 27 27
Site internet

Tags :

Thèmes : Hopitaux | Pas-de-Calais

 

Réputée pour ses vertus curatives, la mer a fait de Berck un haut lieu thermal du département du Pas-de-Calais. L’hôpital Maritime de Berck en fut le fleuron.

Présentation

Tous au long des côtes françaises se sont développées au cours du XIXe siècle des établissements de bains de mer exploitant les vertus curatives de l’eau de mer et de l’iode. En 1861 nait donc un premier établissement qui deviendra particulièrement réputé.

SAMSUNG DIGITAL CAMERA

 

Le site officiel de l’hôpital décrit ainsi l’activité actuelle de cet hôpital :

« L’Hôpital Maritime de Berck est un établissement de soins de suite et réadaptation adultes en hospitalisation complète. Il dispose de 200 lits et forme un pôle partagé « Handicap et Rééducation » avec l’hôpital Raymond-Poincaré de Garches. Inscrit dans le territoire de santé des régions Nord-Pas de Calais et Picardie, l’hôpital fait également partie de la fédération du multi et polyhandicap de l’AP-HP, depuis 2009.

L’offre de soins correspond à une prise en charge de patients neurologiques (115 lits), de gériatrie  (36 lits) et en obésité morbide (49 lits).
Il prend également en charge l’obésité et a été labellisé par l’Agence régionale de santé du Nord – Pas-de-Calais en juin 2013 sur le versant de la rééducation nutritionnelle et du réentrainement à l’effort.

Les professionnels qui y travaillent forment une équipe pluridisciplinaire, composée de 8 médecins, de 2 pharmaciens, d’une équipe d’encadrement et de rééducateurs : kinésithérapeutes, ergothérapeutes, professeur de sport adapté, diététiciennes, orthophonistes, neuropsychologue, psychologues, psychomotriciens, et de personnel socio-éducatif.

L’hôpital maritime de Berck appartient aux hôpitaux universitaires Paris Ile-de-France Ouest »

Histoire

L’origine de l’hôpital maritime se trouve en 1854. Cette année là, des enfants sont confiés par le Docteur Paul-Henry-Antoine Perrochaud à la veuve Duhamel de Groffliers. Cette dernière les emmène deux fois par jour à la plage pour les baigner. Rapidement, ces enfants guérissent. La veuve Marie-Anne Brillard, « la Marianne Toute Seule » également veuve après avoir vu sa famille décimée par le choléras. Habitant sur la place, elle accueille huit enfants scrofuleux (tuberculeux) qu’elle emmène sur une voiture traîne par un âne. Ils guérissent également rapidement.

Les effets bénéfiques de l’air iodé de Berck deviennent réputés au Nord de la Loire. La Veuve Marianne Toute Seule va accueillir jusqu’à trente enfants en une seule fois. Cinq religieuses sont envoyées pour l’assiter.

En 1861, l’assistance publique fait construire en front de mer un « petit hôpital » provisoire réalisé en bois. Face à son succès, il apparait indispensable de construire un hôpital plus important. En 1869, l’Hôpital Napoléon voit le jour. Conçu par l’architecte Emile Lavezzari, il est réservé à l’enfance malade. Par son emplacement l’hôpital contraint l’administration à construire un nouveau phare à proximité de celui construit en 1835.

Le nouvel hôpital reçoit les enfants dans un pavillon de dortoirs. Il propose 700 bits et une piscine à eau de mer chauffée couverte par une importante verrière. Des rampes d’accès facilitent l’accès des malades et des poêles distillent une asmosphère tempérée.

A la chute de l’empire en 1870, l’hôpital Napoléon est rebaptisé l’Hôpital Maritime de la Ville de Paris. L’établissement devient laïc en 1892. Les quatre-vingt religieuses Franciscaines qui assuraient les soins, la classe et le service interne quittent l’hôpital et créent en 1894 l’Hôpital Cazin-Perrochaud.

En 1905, le pavillon des dortoirs est détruit pour agrandir l’Hôpital Maritime.

Vers 1907, l’Hôpital Maritime s’étend et passe à 1000 lits. L’hôpital se dotent d’un bloc opératoire et d’un service de radiographie. A cette époque, l’Hôpital Maritime est un des hôpitaux les plus renommés dans le monde.

En 1913, pour la visite de Madame Poincaré, un banquet est organisée dans la piscine vidée.

Le docteur Cazin mit fin à l’exploitation de la piscine vers 1930. De nombreux problèmes furent en effet constatés. Le sable bouchait régulièrement les conduites et le sel rongeait les parties métalliques. Mais ce sont surtout des problèmes d’hygiène que le docteur avait voulu relever.

Entre mars et juin 1918. Devant la pression de évènements, L’hôpital de Berck va être presque totalement évacué de ses enfants pour accueillir dans ses locaux 950 lits pour les blessés. L’Hôpital Maritime est alors transformé en hôpital militaire.

Au cours de la seconde guerre mondiale, les malades sont transférés à Paris face aux bombardements qui le détruisent presque totalement. Après guerre, l’hôpital est reconstruit et les nouveaux bâtiments seront inaugurés le 14 octobre 1953.

Mais à la fin du XXe siècle, la baisse de la fréquentation de cet établissement thermal met à la lumière des difficultés de gestion. Ainsi en 2002, l’hôpital ne compte plus que 180 lit contre près de 600 quelques décennies plus tôt.

Architecture et documentation

Architecture

  • La piscine : la piscine eut d’autres usages. Des fêtes seront réalisées dans la piscine vidée. On y tiendra également un studio photo pour des clichés des patients par le Docteur Ménard. On y organisera également des banquets. Après la première guerre mondiale, la piscine fut surnommée la « Serre ».

Liens internes

Liens externes

A proximité

phare-de-berckPHARE DE BERCK..Situé à l’embouchure de la baie d’Authie, il est la reconstruction d’un précédent phare détruit penfant la seconde guerre mondiale. Bien que récent, le phare de Berck est classé monument historique depuis le 30 décembre 2010. >>En savoir plus…

 

 

hopital-cazin-perrochaudHOPITAL CAZIN-PERROCHAUD..L’hôpital Cazin-Perrochaud fut le troisième grand hôpital de Berck. Fondé par les religieuses franciscaines de l’Hôpital Maritime de Berck, il s’installa dans les locaux du Grand Hôtel. >>En savoir plus…


Approfondir le sujet

Ce sujet est référencé sur d'autres pages : Une réponse

  1. […] reconstruit après la seconde guerre mondiale en 1950. Il est construit à proximité de l’Hopital Maritime de Berck réputé pour ses peintures […]

pagerank