Architecture > Megalithes > Menhir du Russelet

Menhir du Russelet

Sujets de l'article :

Situé à Longeville-sur-Mer, ce mégalithe est aussi désigné comme la « Pierre qui vire ». Des légendes locales affirme que la nuit la pierre se mettrait en mouvement. Le site est dans l’ensemble en mauvais état, une partie des autres menhirs qui devaient composer une alignement sont aujourd’hui couchés et dégradés.

Le menhir principal est aussi appelé la Minche de Gargantua, qui désigne généralement une personne de sexe féminin ayant des liens d’amitié ou une filiation. L’ouvrage est haut de 3m80, large de 1m80 et épais de 1m30. Constitué de gré, son poids est estimé à 26 tonnes.

Les recherches archéologiques menées depuis le XIXe siècle semblent indiqué que des pierres au sol, seules trois correspondraient à un alignement probable aligné nord-sud. L’abbé Baudry avait vu en 1862 un demi cercle de pierre mais qui n’est pas démontré. L’élévation de ces menhirs daterait de 4700 av JC à 4100 av JC.

Les légendes locales

L’existence de ce (ou ces) menhir(s) est intimement associée à deux légendes locales. La première permet de justifier la nom de « Pierre qui Vire ». Selon cette tradition, le menhir ferait des révolutions autour de lui même chaque nuit jusqu’au chant du coq. Il est aussi  reconnu comme un lieu de sorcellerie : des loup-garous (garaches dans le folklore Vendéen et du Poitou) s’y retrouveraient ainsi pour y déguster des cuisses de chien. Elles jetteraient des sorts aux jeunes hommes de passage en les faisant marcher sur « l’herbe de la détourne ».

Dans la tradition bretonne, l’herbe de la détourne ou « arbadétorne » est une petite orchidée qui aurait une particularité fâcheuse de faire perdre le sens de l’orientation. Le voyageur frappé de cette infortune était alors contraint à perdre son chemin et à tourner en rond jusqu’à qu’une âme charitable vienne le délivrer.

Le site aujourd’hui

Le site est situé au milieu des champs et son accès peut dépendre de la saison et de l’avancée des moissons. Il est donc plus facilement accessible l’été et jusqu’au semage. Il est accessible depuis le hameau la Chouane par la rue du menhir ou depuis la Raisinière en prenant le chemin du ruisselet. Il est signalé par un panneau d’information.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : La rédaction

1 commentaire sur “Menhir du Russelet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.