Regions > Aquitaine > Gironde > Médoc > AR-08/09 Hourtin (AtlantikWall)

AR-08/09 Hourtin (AtlantikWall)

Sujets de l'article : Atlantikwall

Assez méconnues, les positions qui s’étendent entre Hourtin Contaut et Hourtin Plage ont subit l’assaut des éléments et l’acharnement de la municipalité d’Hourtin à une époque où la préservation de l’aspect « lisse » de la plage était une priorité.

Présentation
Bien que cette portion du littoral semble aujourd’hui peu stratégique, la proximité de lac d’Hourtin et sa base aéronavale obligea l’occupant à déployer sur le secteur d’Hourtin un ensemble défensif cadrillant le territoire.

Le secteur est composé de deux positions côtière AR08/AR09 « Hourtin Brémontier » et est protégé par les positions
AR413 Petit Lisan Nord
AR414 Petit Lisan Sud
Cartignac Nord
AR415 Cartignac
qui vérouillent les accès routiers.

On retrouve également deux positions rarement évoquées :
Pylone de DCA au point culminant du Petit Mont au Nord de la Lagune de Contaut
Deux casemates unipersonnelles contrôlant la route de Contaut à Hourtin Plage, au nord de la maison forestière du Petit Mont

Batterie de Marine

L’AR09 constitue la première batterie de marine construite dans le secteur. Elle va recevoir quatre plateformes pour canon de Marine 15 cm/48 (5.9″) Tbts KC/36 qu’on retrouvait initialement dans les destroyers allemands de classe « Narvik » (portée 21km à 30°). Ces canons, dont les plateformes ne seront jamais terminées, sont dirigés par une poste de direction de tir et un radar Fu MO 2. Elle complète la position initiale AR08.

A Cartignac (AR415), entre le Bourg d’Hourtin et Contaut, où se situe la base Aéronavale, l’armée allemande dispose d’une position comprenant quatre obusiers d’origine russe (capturés lors de l’opération Barbarossa) 12,2cm FH.396(r). Avec une portée de 12km, ils couvrent un vaste périmètre allant jusqu’à la côté.

Pour la construction des positions, l’armée Allemande exploitera la ligne de chemin de Fer Lespare-Facture passant à Hourtin, Cartignac et Saint-Isidore.

Base Aéronavale

La Base Aéronavale qui a été créée en 1913 était une base d’hydravions. Les installations couvrent une surface de 38ha. L’armée allemande va prendre possession des lieux en juin 1940. Avant leur arrivée les militaires français vont saborder plusieurs hydravions et détruire nombre d’armements présents sur le site. Plusieurs milliers de soldats allemands y seront stationnés pendant la seconde guerre mondiale.

La base dispose d’un terrain annexe, l’Aérodrome d’Hourtin-Louley au lieu dit Louley au nord-est de la base-aéronavale. Ce terrain accueille des avions « terrestres » depuis 1926. Il est abandonné avec le reste de la BAN et sera même mis hors d’utilisation par l’armée allemande (3).

AR08/09

La position AR 08/09 comprenait un ensemble de casemates comprenant un R612/07, le seul subsistant à ce jour sur la dune, deux R677 (/10 et /11), trois R600 comme sur l’AR07 du Pin Sec, deux tobrouks VF58c, deux canons de char reconvertis 5-cm KwK 38 et deux canons de campagne 7,5cm FK. L’accès à la position depuis le lieu dit Contaut était verrouillé au Petit mont par deux petites casemates enfouies encore visible le long de la piste cyclable.

Vu aérienne de l’AR08 du 28/7/1982 (Source Geoportail)

Dans les années 80/90, les tobrounks VF58c qui avaient été ensevelis par la dune sont réapparus. La vue aérienne de 1982 montrent un R677 et un R600 tombés sur la plage, ils furent détruits entre 1998 et 2000.

Le 24/6/1998, le R677 et le R600 sont en cours d’enfouissement sur la plage (Géoportail)

A cette époque il subsistait à la lisière de la foret, à l’emplacement actuel du terrain de boule les vestiges de casernements, détruits aujourd’hui. A cette époque en retrait de la zone d’atterrissage des hélicoptères de secours, il était possible de circuler sur les vestiges de la piste en béton qui permettait d’accéder à la position à l’aide de véhicules. Cette piste est désormais à flan de dune et tombe inexorablement.

33AR08_2016_01

Vestiges de pistes en béton –  Mai 2016

33AR08_2016_03

Piste en béton et structures métalliques

Les débris des destructions opérées dès 1980 et des vestiges cachés dans le sable tombent régulièrement ou réapparaissent sur la plage.

33AR08_2016_02

Morceau de piquet

La dernière casemate accessible est un R612. En 1990, on pouvait y rentrer, certains ont pu aussi y faire un campement. Aujourd’hui il s’enfonce dans la dune à l’inverse des autres casemates qui ont subit le recul de la côte et de la dune et qui ont glissé sur la plage. En 2015, l’ouverture restante permettait à peine de s’y glisser à plat ventre.

33AR08_2015_R612_0133AR08_2015_R612_0233AR08_2015_R612_0333AR08_2015_R612_0433AR08_2015_R612_05

R612 en 2015

Petit Mont

Le Petit Mont est un secteur connu depuis longtemps pour sa source d’eau. C’est aussi le point culminent des dunes du secteur d’Hourtin entre Contaut et Bremontier. C’est a cet endroit que sera installé un pylône de DCA dont il ne subsiste aujourd’hui que la base. La zone a été sécurisée et est accessible en empruntant le circuit des crêtes.

33PetitMont_DCA_2016_01

 

Bibliographie

Les informations de cette page sont tirées de plusieurs sources :

(1) Atlantikwall, mythe ou réalité d’Alain Chazette, 2008
(2) Office National des Forêt, zone d’Hourtin

(3) Atlas des terrains d’aviation de 1914 à 1947, DGAC, 2005

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

1 commentaire sur “AR-08/09 Hourtin (AtlantikWall)

Commentaires fermés.