Architecture > Fortifications > Citadelle > Citadelle de Blaye

Citadelle de Blaye

La citadelle de Blaye est l’un des trois éléments défensifs constituant le verrou de Bordeaux avec le Fort Paté et le Fort Médoc. Ce complexe militaire a été construit entre 1685 et 1689.
Conçue par Vauban, elle est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco depuis le 7 juillet 2008 avant d’avoir été classée monument historique. La citadelle est partiellement en péril du côté de l’estuaire en raison de l’écroulement de la falaise qui la supporte.

Histoire

33Blaye04

Décidés par Vauban, les travaux sont menés à partir de 1685 par François Ferry (Directeur des fortifications de Guyenne) même si dès 1652 une première campagne de fortification est menée par Blaise François Pagan. Charles Thuillier (de 1685 à 1690), Jean-Baptiste Augier (de 1686 à 1691) et Pierre Jablier (de 1688 à 1705) assisteront l’ingénieur militaire. La Citadelle occupant une partie de l’ancien bourg, les habitants sont déplacés dans une « ville neuve » construite à l’est de la Citadelle.

Le gros de la construction est réalisé entre 1685 et 1689 mais de nombreux aménagements seront poursuivis jusqu’au debut du XVIIIe siècle. Si la citadelle n’aura jamais l’usage militaire attendu, le comité de salut public se sert des prisons de la citadelle pour parquer des centaines de prêtres réfractaires (1794). Certains seront enfermés dans les geôles du Fort Paté. Les survivants seront libérés l’année suivante (1795).

33Blaye01Ce n’est qu’en 1814 que l’usage militaire de la Citadelle est éprouvé. Une escadre anglaise remonte la Gironde jusqu’au fort Paté et attaque la citadelle. Les français tiennent bon jusqu’à la fin des hostilités entre la France et l’Angletterre qui sonne la fin du Premier Empire.

Entre 1832 et 1833, la Citadelle, commandée par le général Thomas-Robert Bugeaud accueille la duchesse Marie-Caroline de Bourbon-Siciles, duchesse de Berry où elle y est enfermée. Cette dernière est accusée d’être à l’origine d’un soulèvement contre Louis-Philippe. La Citadelle sera une fois encore utilisée comme prison en 1851. Des insurgés s’opposant au coup d’état de Louis-Napoléon Bonaparte sont enfermés dans les sous-sols de l’hôpital. La majorité sera déportés au bagne de Cayenne.

En 1925, la citadelle est inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. Il faudra attendre 1937 pour qu’elle soit classée une première fois Monument Historique. Vers 1930, les fortifications sont en péril mais vont être en partie démolie pour permettre le renforcement des défenses de la Pointe de Grave. Si les travaux débutent en 1936, ils s’opposent très vite à la vindicte populaire et l’opposition de personnalisées locales, telles que le maire de Blaye Édouard Doré et le sous-préfet Jacques Guillemaut. Les travaux sont finalement stoppés.

En 1960, des fouilles permettent de mettre au jour les vestiges de la basilique Saint-Romain au niveau du glacis défensif construit autour de la citadelle.

Grandes dates

  • 1685 : Début de la construction
  • 1689 : Fin de la construction
  • 7 juillet 2008 : inscription au patrimoine mondial de l’Unesco.
  • 11 mai 2009 : classement au titre des Monuments Historiques (MH)
  • 20 décembre 2010 : classement en temps que site majeur d’Aquitaine.

Aujourd’hui

La citadelle de Blaye fait l’objet de nombreuses restaurations et ceci depuis des années. Le site particulièrement préservé et bien entretenu n’en reste pas moins en péril en raison de sa disposition au bord de l’Estuaire de la Gironde. En 2012, Une partie des fortifications qui disposaient à leur conception d’un système élaboré de drainage, a montré de gros signes de faiblesses exigeant des travaux coûteux et urgents (évalués entre 1,5 et 2m€). Ces fortifications sont endommagées par les conséquences du manque d’entretien et la perte d’efficacité du système (ruissellement qui désagrège le calcaire très friable de la falaise).

Architecture

La construction de la Citadelle va totalement bouleverser la structure médiévale de la ville qui est détruite en grande partie. La forteresse occupe 38 hectares qui s’étendent jusqu’au bout de la falaise. Le site de pélerinage de la basilique Saint-Romain,nécropole des rois d’Aquitaine, en fait également les frais.

Le projet élaboré par Vauban et Ferry inclut toutefois plusieurs éléments de fortification d’origine médiévale à savoir le Château des Rudel datant du XIIe siècle, la Tour de l’Equilette XVe siècle et la porte de Liverneuf XIIIe siècle.

La citadelle est en ensemble composé de quatre bastions complétés par trois demi-lunes. Elle est entourée de courtines et compose une ville close. On y retrouve une place d’armes, un couvent (ordre des minimes) et plusieurs casernes.

Le Château des Rudel servira de logis des gouverneurs militaires de la Citadelle.

Photographies

33Blaye01Citadelle de Blaye33Blaye0333Blaye0433Blaye05

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

3 commentaires sur “Citadelle de Blaye

Commentaires fermés.