Fort Paté

Position : 45° 7 4" N -0° 40 42" W

 

Tags :

Thèmes : Fort | Gironde --- Pages de l'article: 1 2 3 4 5 6

 

Conçu par Vauban dans un ensemble de trois places fortes pour garder le passage vers Bordeaux, le Fort Paté est celui qui reste le moins connu. Construit à la même époque que le Fort Médoc et la Citadelle de Blaye, le fort Paté est installé sur une petite île. Dès 1685, une batterie y était implantée.

Présentation

GPS : POI Aquitaine – 45°07’235 N 0°40’755 O

Ce fortin de forme ovale utilise la configuration naturelle du site et optimise la défense de l’estuaire en association avec les deux autres dispositifs défensifs situés de part et d’autre de l’estuaire. Cette résidence privée est l’un des trois éléments de l’axe de défense de Bordeaux sur la Garonne, appelé « Verrou de Bordeaux »

Fort Paté vu du Fort Médoc

Situation géographique

Histoire

1689, le projet de construction d’un fort sur l’île Paté est lancé. Les projet font état de plusieurs possibilités. Des plans allant d’une implantation minimaliste (redoute en terre gazonnée) à un monument plus imposant (fort maçonné à 4 bastions et contre-escarpes) sont réalisés.

10 décembre 1690, le roi donne son accord pour la réalisation un fort de plus petit taille prenant la forme d’une tour à canons. François Ferry, ingénieur du Roy, est chargé de sa réalisation. Pierre Duplessy, Architecte, se charge des plans, l’intendant Bazin de Bezons et du gouverneur militaire le Maréchal de Lorges se chargent du suivi du projet.

La difficulté du chantier provenait avant tout du sous sol très instable. C’est pour cela que la première phase consista à parfaire l’assise de la maçonnerie. Sous les conseils de Vauban, la technique d’un double grillage en bois est utilisée. Les fondations sont terminées en novembre 1691.

Après quatre ans de travaux, le Fort Paté entre en exploitation en 1693.

Vers 1705, l’édifice s’est enfoncé de deux mètres dans la terre, il doit être consolidé. L’ouvrage perd une partie de son intérêt puisque  les 32 fenêtres de tirs assurant la protection immédiate du fort deviennent inutilisables. Gagnée par les eaux, vingt ans après la fin de la construction du fort, l’île a perdu la moitié de sa superficie et doit subir de nouveaux travaux de consolidation entre 1726 et 1730.

En 1794, la fort reçoit dans ses geôles des prêtres réfractaires sur décision du comité de salut public. Le gros des enfermements seront effectués dans la prison de la Citadelle de Blaye.

Le fort est classé Monument historique le 17 juillet 1935 (Notice PA00083153).

En août 2014, le fort est mis en vente avec ses propriétaires. Le conseil général de la Gironde étudie activement la possibilité d’acquérir ce monument.

Architecture et photographies

Architecture

Haut de 12 mètres, il est bâti sur un ilot long de 600 mètres.

Le fort Paté comporte 32 bouches à feu, une poudrière et un son corps de garde. La partie centrale est une salle unique circulaire qui entoure la poudrière. Ses murs sont épais de 4 mètres. Le corps de garde se présente au sommet du fort. Il est protégé par des mâchicoulis.

Le fort aujourd’hui

Le fort est un monument privé et ne se visite pas. Des visites du verrou en bateau depuis Blaye (13€ par personne en 2013) permettent s’approcher du fort. L’accostage sur l’île n’est pas possible.

Photographies

Fort Paté vu du Fort Médoc 33FortPate02 33FortPate03
33FortPate04 33FortPate10

A proximité

Citadelle de BlayeCITADELLE DE BLAYE.. La citadelle de Blaye est l’un des trois éléments défensifs constituant le verrou de Bordeaux avec le Fort Paté et le Fort Médoc. Ce complexe militaire a été construit entre 1685 et 1689. En savoir plus…

 

 

Château des RudelCHATEAU DES RUDEL.. Construit à l’emplacement actuel de la Citadelle de Blaye, le château des Rudel est un castrum de forme triangulaire datant du XIIe siècle puis remanié au XIIIe siècle. Il est désormais fondu dans la citadelle et ne subsite que sous la forme de vestiges.En savoir plus…

 

 

Fort médocFORT MEDOC.. Le Fort Médoc est l’un des nombreux témoignages de l’art défensif mis en place par Vauban au XVIIe siècle. Ce dispositif défensif s’inscrit dans un triangle défensif composé avec le Fort Paté et la Citadelle de Blaye, appelé le « verrou de Bordeaux« .En savoir plus…

 

 


Approfondir le sujet

Ce sujet est référencé sur d'autres pages : 3 réponses

  1. [...] voir à proximité : Citadelle de Blaye, Fort Paté, Bac de [...]

  2. [...] Blaye est l’un des trois éléments défensifs constituant le verrou de Bordeaux avec le Fort Paté et le Fort Médoc. Ce complexe militaire a été construit entre 1685 et 1689. Conçue [...]

  3. [...] stratégique de porte d’entrée vers Bordeaux. Le verrou de Bordeaux (Citadelle de Blaye, Fort Paté et Fort Médoc) assurait alors un dispositif militaire très disuasif pour protéger l’accès [...]

pagerank