Architecture > Megalithes > Dolmen de la Sulette

Dolmen de la Sulette

Sujets de l'article : dolmen

Le Dolmen de la Sulette a été identifié dès 1862 par Ferdinand Baudry qui a mis au jour de nombreux autres vestiges mégalithiques dans le talmondais. S’il a perdu son tertre de terre, il présente sa chambre comme elle était supposée être au moment de sa construction. Il s’agit du seul ouvrage de la région qui a été restauré de cette façon.

Les fouilles et les reconstruction de dolmen est souvent décrié par la parmi pris des archéologues. Ici entre 1989 et 1994, l’ouvrage a été totalement démonté par Robert Cadot et remonté en 1994 comme le signale de panneau d’information à l’entrée du site. Le tumulus qui entourait le dolmen a disparu et est évoqué par une remontée de terre.

Pendant tout le XIXe siècle, le dolmen est resté écroulé ce qui n’a pas facilité les fouilles.

Chambre funéraire

Le vestige qui est présenté actuellement, représente la chambre funéraire du tumulus. Quelques vestiges de restes humains et de mobilier furent découverts sur le site ont permis de le dater entre 4000 et 3000 ans avec JC. Les recherches archéologiques ont permis de déterminer que le site fut réutilisé ultérieurement.

Le site présente une restitution intéressante, puisqu’il permet de rentrer dans la chambre et de se rendre compte de sa restitution sous terre. Le site a une véritable vertu pédagogique même s’il a été reconstruit suivant une perception moderne. Le dolmen reprend onze piliers et à la caractéristique rare en Vendée de disposer d’un dalle plancher dans la chambre funéraire.

Auteur de l’article : La rédaction

1 commentaire sur “Dolmen de la Sulette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.