Regions > Bretagne > Finistère > MKB Petit Minou (AtlantikWall B-323)

MKB Petit Minou (AtlantikWall B-323)

Construit sur le périmètre du Fort du Petit Minou et en arrière du Phare du Petit Minou, la MKB Petit Minou est l’un des nombreuses batteries allemandes déployées autour de l’arsenal de Brest et intégrées au Mur de l’Atlantique. Moins ambitieuse que d’autres positions avec seulement deux batteries, elle s’intègre parfaitement par le dispositif de la MAA262 contrôlant le Goulet de Brest.

Le poste de contrôle de tir et les deux batteries en arrière plan

Cette position qui est utilisée depuis le XVIIe siècle va être remaniée par l’organisation Todt. Le Fort est réquisitionné par l’état major de la MAA262. La nouvelle batterie est identifiée comme la MKB 3/262. Ces infrastructures seront réutilisées après-guerre par l’armée française qui réaménagement le poste de contrôle de tir notamment.

Cette position est encore clairement identifiable aujourd’hui avec son poste de contrôle de tir M162 (modifié ultérieurement) et ses deux batteries de type R671 équipées de canons de 8,8cm SKC/35. Mais elle comprenait aussi d’autres éléments encore facilement visibles dans l’environnement de l’ancien fort du petit Minou.

La position comprend également :

  • Un LS Bunker dont l’entrée s’effectue par une porte blindée au niveau de l’entrée du Fort. Il est utilisé par l’état major de la MAA262 qui s’est installé au Fort du petit Minou. Il est construit en dessous du niveau des douves.
  • Un tobouk VF58c
  • Deux positions de Flak (2cm Flak 38 et 2cm Flask 30) situées l’une sur le parvis du Fort et l’autre sur sa fortification nord.

Un réseau de tranchées relie alors le fort aux deux batteries situées en arrière.

Plan de la position

Le plan allemand projeté sur une vue satellite géoportail montre globalement comment elle se composait. Il faut noter que l’érosion côtière a modifié le trait de côte en particulier à l’ouest de la position.

Au nord du cadre de la photographie, le tranchées et les barbelés se poursuivaient vers le nord. En remontant la route, trois bâtiments sur la gauche sont également présents sans qu’il soit possible de déterminer avec précision la date de leur construction, le site ayant été occupé par la Marine Française.

On retrouve en particulier des encuvements récents voués à recevoir des antennes de communication.

Photographies

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin