Regions > Normandie > Calvados > STP Port-en-Bessin (Atlantikwall)

STP Port-en-Bessin (Atlantikwall)

Sujets de l'article : Atlantikwall

Située entre les secteurs Omaha Beach et Gold Beach, les positions de Port-en-Bessin ne furent pas directement touchées le jour du débarquement. Il faudra attendre quelques jours pour que ces secteurs soient libérés. Point stratégique pour l’approvisionnement grâce à son port, Port-en-Bessin était défendu par quatre positions.

Poste d’observation – Casemate SK (WN57)

La Stüntzpunkt Port en Bessin est composée de quatre positions :

La position WN55 est la plus importante du Stüntzpunkt avec plusieurs bunkers, un radar Freya, des tranchés et tobrouks. En contrebas, la WN56 comprend principalement un mur antichar et une casemate SK assurant un tir de couverture à l’entrée du port.

La position WN57  qui est occupée aujourd’hui par le Mémorial du 47th Royal Marine Commando, s’articulait autour d’un bunker SK d’observation dont le champ de vision très large permettait de couvrir une zone allant de Vierville-sur-Mer à Arromanches-les bains en passant par l’ancien Sémaphore de Longues-sur-Mer. La position comprenait deux casemates SK pour canon skoda, un regelbau 612, des tobrouks (VF58 ?) et un encuvement pour Flak de 20mm. la WN57 permet de piloter la WN58 qui ne comprend que des canons de campagne sans structures en dur.

A l’écart du feu des deux fronts de débarquement, Port-en-Bessin sera libéré lors de la jonction des deux armées le 7 juin 1944.

Casemate SK d’observation de la WN57

La WN57 comprend une inhabituelle casemate d’observation de type sonderkonstruction qui s’adapte à la configuration du terrain. Le poste d’observation est situé à flanc de falaise et est accessible par un double escalier creusé dans le rocher. On accède en premier lieu à deux pièces dont l’une mène par un couloir au poste d’observation. Une soute, située légèrement en hauteur est accessible depuis ce couloir. L’intégration de la casemate est remarquable et le champ de vision est assuré sur quasiment 150°.

En utilisant des jumelles, il est possible de voir clairement le port Mulberry B d’Arromanches-les-bains et le Sémaphore de Longues-sur-Mer (aujourd’hui désaffecté).

Port Mulberry B d’Arromanches vu aux jumelles depuis la casemate SK

WN55 : un jeu de piste

Située en haut de la falaise, la WN55 est aujourd’hui colonisée par les lapins et par les promeneurs qui peuvent profiter d’un beau panorama. Si de nombreux éléments de la position sont aujourd’hui enfouis, on peut encore dénicher des tobrouks et de vastes tranchées gagnées par la végétation. Avec un peu d’attention, les supports du radar Freya sortent encore du sol. L’écroulement de la falaise emporte malgré tout les vestiges les uns après les autres.

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *