Architecture > Monuments religieux > Eglises > Tour Saint-Jacques

Tour Saint-Jacques

La Tour Saint Jacques est un cloché isolé au milieu du 4e arrondissement. Il se situe au milieu du square du même nom. C’est le dernier vestige de l’église Saint-Jacques-de-la-Boucherie. Ce lieu de pèlerinage réputé est le seul monument de Paris classé au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Description

De style gothique flamboyant, cette église aurait été fondée par Charlemagne, selon la Chronique de Turpin. Cette légende serait à l’origine du classement par l’Unesco. Mais depuis, des recherches menées à partir du XIXe siècle ont établi que c’est le seul lien connu avec les pèlerinages vers Compostelle. Il faudra attendre 1965 pour que la tour devienne officiellement un point de départ de ce pèlerinage avec le don d’une plaque par l’Espagne à la ville de Paris.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La Tour mesure 54m de haut jusqu’à la balustrade. Dix-huit statues de saints décorent les parois de la tour. Tout comme les gargouilles elles datent de restaurations réalisées au début du XXe siècles. En revanche nombre de sculptures sont celles réalisées à l’origine. Un escalier chemine jusqu’en haut de la tour, il est étroit et ne fait que 85cm de large.

Histoire

75TourStJacques01La construction du clocher-tour débute en 1509. Elle est réalisée par Jean de Felin, Julien Ménart et Jean de Revier. La construction se termine en 1523. Cette année une statue imposante de 10m de haut est installée en son centre. Elle est réalisée par le sculpteur Rault. On retrouve trace de l’Eglise dans le plan de Truschet et Hoyau de 1550)

Pendant la Révolution l’église devient bien national. Elle est fermée puis détruite en 1793. On s’en sert de carrière de pierre. La statue de Saint-Jacques est détruite, la tête est conservée et abritée dans l’église Saint-Jacques d’Illiers-Combray. Vendue, l’acheteur a comme consigne de ne pas détruire la tour qui est à cette époque l’un des points les plus hauts de Paris. Puis en 1824, la Tour est achetée par un industriel qui y installe une fonderie de plombs de chasse. La clocher devient une tour à plomb. Sa hauteur est favorable pour permettre au plomb de goutter en forme de bille. Pendant son exploitation, la tour va subir deux incendies.

La ville de Paris la rachète en 1836 puis va engager en 1850 à restaurer l’ouvrage pendant les travaux de percement de la rue de Rivoli. L’architecte Baltard définit le projet qui est réalisé sous la direction Théodore Vacquer et l’ingénieur Roussel. La Toir est entièrement reprise de 1854 à 1858. Les fondation sont consolidées et la base refaite. Les statues font l’objet d’une profonde restauration. Cette de Saint-Jacques est remplacée, réalisée par Paul Chenillon avec comme modèle la tête rescapée à la révolution de la statue d’origine.

En 1856, le premier Square de Paris est crée autour de la Tour puis en 1891, on installesur la plate-forme une petite station météorologique, dépendant de l’Observatoire de Montsouris

Depuis 1965, la Tour est officiellement une point de départ du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle

La tour ne peut être visitée que depuis 2013. Une association propose des visites au rythme réduit de 17 personnes/heure compte tenu des accès très étroits.

Depuis la fin de travaux de restauration en 2013, lancés dix ans auparavant, les visites sont de nouveau possibles. Elles sont organisées par une association habilitée par la Ville de Paris et sont limitées à 17 personnes par heure, notamment en raison de l’étroitesse de l’escalier, 85 cm.

Photographie

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA75TourStJacques06

Suivez nous et appréciez nos sujets :

Auteur de l’article : admin

1 commentaire sur “Tour Saint-Jacques

Commentaires fermés.